Bayer signe un accord exclusif sur une technologie OGM

Francfort (Allemagne), 27 novembre 2003 – Le groupe chimique Bayer a annoncé un accord exclusif de licence avec la Max Planck Gesellschaft, organisme allemand pour le financement de la recherche, portant sur l’exploitation d’une technologie OGM.

La branche agrochimique du groupe, Bayer CropScience, a précisé dans un communiqué que l’accord portait sur l’utilisation de l’Agrobacterium, un parasite qui provoque des tumeurs dans les plantes mais qui pourrait être utilisé, sous une forme modifiée, pour transporter dans les cellules végétales des gènes destinés à les rendre résistantes à certaines maladies.

En étudiant le processus d’infection des cellules de la plante par la bactérie, les scientifiques comptent utiliser le même chemin pour importer des gènes dans les cellules végétales.

CropScience n’a pas donné d’indications financières sur les termes de l’accord, ni fait part de projections de ventes pour cette technologie.

Les plantes génétiquement modifiées ne sont pas autorisées en Europe à l’heure actuelle, mais le porte-parole de Bayer CropScience a indiqué que la société envisageait le futur avec optimisme.

« Nous prévoyons un grand avenir aux biotechnologies appliquées aux plantes en Europe », a-t-il dit.

L’allemand Bayer CropScience, qui cherche à supplanter le suisse Syngenta au rang de numéro un mondial de l’agrochimie, est également en concurrence avec l’allemand BASF et les américains Monsanto, Dow Chemical et DuPont.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bayer
http://www.bayer.com/

Commentaires