Belgique : une ministre écologiste donne le feu vert à des expériences de culture d’OGM

Bruxelles (Belgique), 29 avril 2002 – La ministre belge de la Santé, l’écologiste Magda Aelvoet, a donné le feu vert à trois expérimentations de culture d’OGM (organismes génétiquement modifiés), rejetant en revanche deux expériences jugées dangereuses pour l’environnement.

Selon un communiqué, « la ministre a décidé d’autoriser la poursuite des expérimentations du maïs, de la betterave sucrière et de la chicorée ».

Mme Aelvoet précise avoir pris cette décision après avoir sollicité l’avis d’experts de l’Institut scientifique de la santé publique (ISP), parce que l’expérience du maïs « a lieu dans des serres ».

L’avis favorable concernant la chicorée et la betterave sucrière a été donné en échange de la garantie que « la floraison des plantes soit évitée », poursuit le communiqué.

« Les risques de dissémination dans l’environnement de matériel génétiquement modifié sont extrêmement limités dans ces trois expérimentations », estime Mme Aelvoet.

Le respect de ces conditions sera suivi de manière stricte par les pouvoirs publics, précise la ministre, en ajoutant que « les firmes (concernées) assument l’entière responsabilité civile en cas de dommage pour la santé humaine ou animale (…) ».

Mme Aelvoet a en revanche rejeté une demande d’expérimentation de colza transgénique « parce qu’il était impossible de prévenir la dissémination de matériel transgénique vers l’environnement (…), les pollens pouvant être transportés jusqu’à quatre kilomètres du champ par les abeilles ».

Pour les mêmes raisons, la ministre avait refusé il y a une semaine d’accorder son autorisation à des expérimentations de pommiers génétiquement modifiés.

Source : AFP

Commentaires