Best-seller agricole

Au Québec, un livre est qualifié de best-seller à 5 000 exemplaires vendus. Voilà qu’un manuel d’agriculture écrit par un producteur d’ici dépasse les 14 000 exemplaires, écoulés en moins d’un an.

CouvertPublié en août 2012 chez Écosociété, Le jardinier-maraîcher – Manuel d’agriculture biologique sur une petite surface, continue à se vendre comme de petits pains chauds : plus de 10 000 exemplaires au Québec, et 4000 en France et en Belgique. Son auteur, Jean-Martin Fortier, est le premier à s’en étonner.

« Je n’arrive pas à comprendre comment un livre technique de production maraîchère puisse se vendre autant! », a-t-il confié en entrevue. L’ouvrage ne porte pas sur sa philosophie de culture, mais bien sur les pratiques de maraîchage à haute productivité qu’il a mises au point sur son lopin de terre.

Une traduction vers l’anglais est prévue, pour une publication au printemps prochain chez New Society Publishers, en Colombie-Britannique.

Les Jardins de la Grelinette sont situés à Saint-Armand, dans les Cantons-de-l’Est. Jean-Martin Fortier et Maude-Hélène Desroches y cultivent sur précisément 0,8 hectare (1,5 acre) et arrivent à livrer des paniers de légumes biologiques à 120 familles. Un volume équivalent de légumes est aussi écoulé dans des marchés publics, le jeudi à Saint-Lambert et le samedi à Lac-Brome.

« Depuis 2007, ma production a augmenté d’au moins 30 %, sur la même superficie. Mon chiffre d’affaires atteint 130 000 $ et il pourrait encore augmenter l’an prochain », affirme notre jardinier-maraîcher de 35 ans.

Jean-Martin_4126

Jean-Martin Fortier, jardinier-maraîcher et auteur

« Chaque année, nous arrivons à optimiser nos pratiques, sans jamais cultiver sur plus grand, enchaîne-t-il. Au lieu d’épuiser notre sol, nous l’améliorons, en le perturbant au minimum, lui ajoutant de la matière organique et le soumettant à une rotation de cultures sur 10 ans. »

Dans son Manuel d’agriculture biologique sur une petite surface, Jean-Martin Fortier révèle ses techniques derrière 25 différents légumes, cultivés de façon intensive et efficace. Il n’hésite pas à se doter d’outils manuels sophistiqués pour faciliter les semis, le sarclage ou la récolte, telle cette récolteuse à mesclun activée par une visseuse électrique (en vidéo sur lagrelinette.com).

« Nous travaillons avec des espacements très serrés entre les rangs, de sorte que rendus aux trois quarts de leur croissance, les légumes couvrent le sol, ce qui élimine les travaux de désherbage, illustre-t-il. Nous utilisons des filets anti-insectes, des voiles thermiques et très peu de diesel (240 $ par année) pour travailler le sol en surface. »

La main d’oeuvre est assurée par le couple, un employé à temps plein en saison de production et un employé à temps partiel.

« Nous n’avons pas l’ambition de nourrir la planète, reconnaît Jean-Martin Fortier. Nous voulons nourrir nos communautés, avec des aliments sains et savoureux, issus d’une agriculture locale et écologique »

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires