Blair repousse à plus tard sa décision sur une éventuelle vaccination

Londres (Grande-Bretagne), 30 mars 2001 – En raison des réticences du monde agricole, le Premier ministre britannique Tony Blair a décidé vendredi de remettre à plus tard sa décision sur une campagne de vaccination ciblée du bétail touché par l’épizootie de fièvre aphteuse.

« Si on emprunte ce chemin, il faudra que les agriculteurs soient à nos côtés », a déclaré un porte-parole de M. Blair ayant requis l’anonymat. « Il faut réussir à les convaincre que c’est la meilleure chose à faire et obtenir leur confiance », a-t-il ajouté en laissant entendre qu’une décision pourrait être prise lundi.

Par ailleurs, le chef du gouvernement s’apprête également à prendre une décision sur la tenue ou non d’élections législatives le 3 mai prochain. Plusieurs voix se sont élevées dans le pays pour que le scrutin ne se déroule pas dans un pays où 780 foyers infectieux ont été recensés.

La bonne nouvelle de la matinée est arrivée de la République d’Irlande où les autorités ont annoncé que des tests pratiqués sur une bête suspecte s’étaient avérés négatifs. Jusqu’ici, l’Eire ne compte qu’un cas de fièvre aphteuse. On en recense également un autre en Irlande du Nord.

Source : AP

Commentaires