Blé d’automne : tableau de survie

Le froid et la neige n’ont pas fini de sévir, mais d’ici quelques semaines, ce sera déjà le temps d’évaluer la survie du blé d’automne à l’hiver.

Le blé est particulièrement doué pour occuper l’espace et donner de bons rendements, même dans les situations où sa population est de beaucoup diminuée à la suite de l’hiver. Rares sont les cas où un resemis ou un changement de culture sont nécessaires.

Avec 66 plants par mètre sur un rang, le potentiel de rendement est à 100 %. Avec la moitié moins de plants – 33 par mètre sur un rang – le potentiel de rendement descend seulement à 95 % (voir tableau ci-bas).

Ce tableau de l’Université de Guelph présente le potentiel de rendement en fonction du nombre de plants sur le rang lorsque la croissance redémarre au printemps.

D’après Peter Johnson, spécialiste en production céréalière au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario, l’évaluation de la survie se fait en avril et au début mai. Il vaut mieux repousser la décision de resemis le plus tard possible, pour bien évaluer la densité de peuplement et la santé des plants, fait-il valoir.

Potentiel de rendement en fonction du peuplement au printemps

Nombre de plants par mètre sur le rang Nombre de plant par pied sur le rang Potentiel de rendement Rendement, semis au 5 octobre Rendement, semis au 15 octobre
66 20 100 % 5,34 Tm/ha 4,84 Tm/ha
33 10 95 % 5,11 Tm/ha 4,57 Tm/ha
23 7 90 % 4,84 Tm/ha 4,37 Tm/ha
20 6 85 % 4,57 Tm/ha 4,10 Tm/ha
16 5 80 % 4,30 Tm/ha 3,90 Tm/ha

Source : Collège Ridgetown de l’Université de Guelph

À lire aussi : l’article Blé d’automne : évaluer la survie, (2013) dans lequel l’agronome Nadia Gagnon, de Semestrie, nous explique comment analyser la survie à l’hiver dans un champ de blé d’automne.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires