Du blé semé le 15 septembre aux Fermes Rolland et Sylvain Pion, de Bedford. L’épiaison est avancée.

Le blé a vu rouge

En octobre, les sols se sont retrouvés froids et gorgés d’eau. Heureusement, l’été indien semble avoir replacé les choses.

Le temps froid et pluvieux connu en octobre ont clairsemé les champs. Heureusement, l’extraordinaire été indien que nous venons de connaître semble avoir replacé les choses et ainsi accroché un sourire au visage de certains producteurs de blé d’automne.

Champ de blé d'automne chez le producteur Maurice Chauvin.

Les bienfaits du blé d’automne dans la rotation

Même si la culture du blé d’automne connait encore des hauts et des bas en raison des caprices de la météo, sa popularité se confirme année après années au Québec. Selon les prévisions d’Agriculture Canada, il se seraient semés  51 100 acres de blé d’automne pour la saison 2019-2020. La meilleure fenêtre pour les semis […] Lire la suite


Une année mi-figue mi-raisin pour les céréales

La chaleur de l’été 2020 a devancé le calendrier des céréales à paille. De quoi auront l’air les rendements et la qualité des grains dans les céréales cette année? À la veille d’une fin de semaine qui s’annonce intense côté battage dans les champs en Montérégie et au Centre-du-Québec, les résultats pourraient bien être décevants, […] Lire la suite

Blé d'automne sur billons. PHOTO : Benoit Fradin

Partir du bon pied avec le blé d’automne

La culture de la céréale comporte plusieurs avantages, mais à la condition de mettre toutes les chances de son côté

Avec la Financière agricole qui couvrira dès cette année les pertes, plusieurs producteurs pourraient être tentés par la culture du blé d’automne. Cette culture qui est très populaire en Ontario gagne du terrain au Québec, mais les difficultés des premiers essais dans les années 1980 en ont refroidi plusieurs. Le dernier hiver a également été […] Lire la suite


Votre blé a-t-il bien passé l’hiver ?

Si plus de 75% de la superficie a survécu, le potentiel de rendement reste bon

Quel pourcentage de la superficie du blé d’automne doit avoir survécu pour que le potentiel de rendement soit bon? Une agronome et conseillère en production végétale répond à la question et fait ses recommandations pour évaluer la survie de vos champs suite à l’hiver.




Photo: Paul Caplette

Une année exceptionnelle pour le blé d’automne

Les rendements pour le blé d’automne ont été excellents cette année dans toutes les régions, constate Jean Goulet, président pour l’atelier céréales du RGCQ. Cette année il a évalué 7 cultivars de blé, dans des parcelles réparties dans toutes les régions de la province. Les résultats 2018 des essais du RGCQ sont maintenant disponibles en ligne.

Les rendements pour le blé d’automne ont été excellents cette année dans toutes les régions, constate Jean Goulet, président de l’atelier céréales du RGCQ. Cette année, il a évalué 7 cultivars de blé, dans des parcelles réparties dans toutes les régions de la province. Les résultats 2018 des essais du RGCQ sont maintenant disponibles en ligne. Nouveau cette année, un tableau pour le seigle d’automne.


Améliorer la résistance à l’hiver du blé

La rusticité hivernale est un facteur déterminant pour la survie du blé d’automne. Les améliorateurs travaillent sur cette caractéristique pour le développement de nouveaux cultivars. Mais à l’Université de Guelph, Alireza Navabi, améliorateur pour le blé et professeur associé, travaille aussi sur deux autres caractéristiques jouant un rôle dans la tolérance au froid : la réponse […] Lire la suite