Bové prêt de nouveau à « lutter illégalement si nécessaire »

France, 7 mars 2003 – « C’est une bonne nouvelle. Cependant, pour nous à la Confédération Paysanne, le combat continue. Et nous sommes prêts à utiliser des moyens d’action illégaux si nécessaires. » a affirmé jeudi José Bové, après que le délibéré de la 17ème chambre correctionnelle de Paris a débouté le Syndicat National des Industriels de l’Alimentation animale (SNIA) de sa plainte.

Le tribunal a jugé irrecevable la plainte du SNIA pour diffamation portée suite aux déclarations du dirigeant de la Confédération Paysanne. En 2000, José Bové avait accusé nommément plusieurs grands fabricants d’aliments d’avoir importé des farines animales britanniques en période d’embargo.

« Dans cette affaire de la vache folle, aucun des véritables responsables n’a été poursuivi. Les responsabilités des équarrisseurs, des fabricants d’aliments de bétail, de l’Europe ou de l’Etat français n’ont jamais été portées devant les tribunaux. Pour la Confédération Paysanne, le combat continue pour que toute la vérité soit faite et que les responsables paient. Il est anormal que ce soient les éleveurs qui aient payé cette crise. » a déclaré José Bové

La décision soulage le syndicaliste déjà condamné dans l’affaire du démontage du Mac Donald’s de Millau. José Bové doit purger une peine de dix mois de prison. En dépit de cette condamnation, le leader paysan reste combatif. Il a réaffirmé la nécessité de lutter contre les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), « si nécessaire en dehors du cadre légal ».

« Si le combat nous conduit à transgresser la loi dans le cadre de la lutte contre les OGM et les firmes qui veulent les imposer, nous allons transgresser la loi. Si l’Etat français n’arrête pas les essais en plein champs, si l’Europe revient sur le moratoire, nous serons obligés de continuer des actions illégales mais légitimes puisque 75 % des Français rejettent les OGM. » a t–il ajouté.

Source : Digipresse

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Confédération paysanne
http://www.confederationpaysanne.fr/

Commentaires