CAAAQ : La FPPQ recommande de mettre l’accent sur le développement des acquis et de miser sur l’innovation

Québec (Québec), 29 août 2007 – La Fédération des producteurs de porcsdu Québec (FPPQ) a été invitée à présenter son mémoire intitulé « Pour unavenir durable de la production porcine » dans le cadre de la Commission surl’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois, aujourd’hui àQuébec. Le président en a profité pour souligner combien les producteurs sont à l’avant-garde et prennent les devants lorsqu’il s’agit d’améliorer la production porcine et toutes les questions entourant l’agroenvironnement. Ilssont ouverts au changement et aux nouvelles façons de faire les choses.

La FPPQ souhaite également travailler au développement des acquis etconsacrer davantage d’efforts dans la R&D. A cet égard, el e compte sur l’Etatpour soutenir financièrement les initiatives de la Fédération et de sesproducteurs.

« Nous sommes fiers de l’essor qu’a pris la production porcine au coursdes dernières années et la reconnaissance de son importance économique pour lasociété québécoise. Nous espérons maintenant que notre apport et nosrecommandations seront entendues, notamment en matière d’adaptation de nosoutils col ectifs ainsi qu’en offrant un soutien significatif permettant lapoursuite de notre travail de développement », a expliqué Jean-Guy Vincent,président de la FPPQ. « La R&D constitue également pour la production porcinel’avenue d’avenir, poursuit-il. Nous comptons sur le soutien de l’Etat afind’améliorer notre positionnement dans un marché international des pluscompétitifs. Dans ce contexte et compte tenu de ces nouvelles réalitéséconomiques, la FPPQ amorce d’ailleurs une vaste réflexion sur l’avenir de lamise en marché de la viande de porc. »

Le mémoire de la FPPQ propose quatre axes incontournables pour l’avenirde la production porcine : l’environnement et la cohabitation, la mise enmarché collective, le soutien de l’Etat et l’innovation. Pour chacun des axes,la FPPQ a présenté ses propres pratiques et a recommandé des actionsspécifiques au gouvernement afin d’assurer la pérennité de l’industrie.

« Nos propositions présentées aujourd’hui visent essentiellement que laproduction porcine de l’avenir protège l’environnement, soit viableéconomiquement et acceptable socialement. Nous souhaitons un développementdurable, dans tous les sens du terme. Nous avons à coeur de vivre dans unenvironnement sain », a conclu monsieur Vincent.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Le Porc du Québec
http://www.leporcduquebec.qc.ca/

Commentaires