CAAAQ : Réaction de l’UMQ

Québec (Québec), 12 février 2008 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a réagi au dévoilement du rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (CAAAQ), en soulignant d’abord l’excellent travail de réflexion de la Commission. Elle s’est ensuite réjouie de constater que ses principales recommandations ont été retenues et qu’elles répondent aux enjeux et préoccupations des collectivités québécoises.

A première vue, le rapport répond à la vision de l’UMQ en ce qui a trait à la protection du territoire agricole, au développement durable et au développement régional parce qu’il propose que le territoire agricole soit traité comme un patrimoine collectif dans une optique de développement durable. Il suggère également un mécanisme d’arrimage entre la protection duterritoire agricole et l’aménagement du territoire et l’urbanisme. La CAAAQrecommande que le territoire agricole serve d’assise au développement ruraldans une perspective de multifonctionnalité de l’agriculture afin de favoriserl’occupation dynamique et durable du territoire, ce que souhaitait l’Union.

Au chapitre de l’environnement, les demandes traditionnelles de l’UMQ ontété entendues par la CAAAQ quant à la cohérence des interventions en matièred’environnement sur le territoire, particulièrement en matière de gestion del’eau. L’Union applaudit notamment la recommandation qui concerne les règlesd’écoconditionnalité pour tous les programmes de remboursement de taxesfoncières, d’aide financière et de stabilisation des revenus des producteursagricoles.

« Le rapport de la Commission répond aux principales préoccupations del’UMQ en matière de développement durable de l’agriculture, d’occupationdynamique du territoire et de cohabitation avec le milieu municipal. Lareconnaissance et la valorisation du rôle des municipalités dans laplanification du développement du territoire, dans une optique d’occupationdynamique du territoire, est l’âme de notre mémoire et la commission a su ensaisir toute l’importance. L’Union offre sa collaboration au gouvernement pourles suites à donner au rapport », a déclaré M. Jean-Guy Breton, maire deLac-Etchemin et administrateur de l’UMQ.

Depuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutestailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de contribuerau progrès et à la promotion de municipalités démocratiques, dynamiques etperformantes, dédiées au mieux-être des citoyennes et citoyens. La structurede l’UMQ, qui regroupe ses membres en caucus d’affinité : municipalitéslocales, municipalités de centralité, villes d’agglomération, grandes villeset municipalités de la Métropole, est l’expression de toute la diversité et dela solidarité municipale québécoise.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (CAAAQ)
http://www.caaaq.gouv.qc.ca/

Union des municipalités du Québec (UMQ)
http://www.umq.qc.ca/

Commentaires