CAAAQ : réaction de Solidarité rurale

Nicolet (Québec), 12 février 2008 – En marge du dévoilement du rapportPronovost, sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire, Solidarité rurale du Québec salue le travail des commissaires et appelle les différents acteurs du monde agricole et agroalimentaire à faire preuve d’ouverture pour préparer le Québec à des changements qui seront, à terme, bénéfiques, pour l’ensemble de la société.

« C’est un travail rigoureux qui a été effectué par les commissaires. Onretrouve dans leur rapport, des recommandations qui répondent auxpréoccupations des 764 mémoires entendus lors des audiences, mais aussi unevision novatrice qui découle d’une solide analyse des perspectives d’avenircompte tenu de la position du Québec dans le contexte mondial. » analysemonsieur Jacques Proulx, président de Solidarité rurale du Québec. « En bref,les commissaires ont mis la table pour un profond changement qui estnécessaire et qui à terme, sera profitable pour les agriculteurs qui font faceà une crise majeure, sans tomber dans la facilité ou la complaisance. C’est unnouvel équilibre, rassemblant tant les citoyens que les agriculteurs, lestransformateurs et les collectivités, autour d’un nouveau contrat social quidécoulera des recommandations de la Commission Pronovost. »

Un contrat social autour de l’occupation et du développement des territoires
Au moment des audiences, Solidarité rurale avait porté à l’attention descommissaires des données inquiétantes concernant l’apport de l’agriculture aumonde rural. La Coalition questionnait entre autres le fait que plus de lamoitié de l’activité agricole se concentre dans seulement trois régions duQuébec, alors que 80% du PIB en transformation alimentaire profitait àMontréal et ses couronnes. En outre, elle avait soulevé d’importantesinquiétudes concernant la concentration grandissante des entreprisesagricoles, alors que cinq à six fermes disparaissaient chaque semaine,laissant, dans bien des villages, une seule ferme active par rang. De plus,elle avait demandé une application modulée de la loi sur la protection duterritoire agricole, afin qu’elle soit renforcée dans les régions oùl’étalement urbain gruge les meilleures terres, mais assouplie dans lesmilieux ruraux où elle protège souvent des terres laissées en friche depuisdes années, à l’heure où 53% du territoire zoné agricole n’est pas occupé parune ferme. Dans la même perspective de développement durable des territoires,Solidarité rurale avait proposé que les programmes soient modulés en fonctiondu lieu d’exploitation, de façon à ce que l’on soutienne davantage laproduction dans les territoires désavantagés par la qualité de leur terre etleur situation géographique.

Or, la Coalition voit dans ce rapport plusieurs mesures aptes àredéployer l’agriculture et la transformation alimentaire partout sur leterritoire québécois.

« Pour nous, aujourd’hui, ce rapport est une main tendue à tous lesacteurs, qu’ils soient agriculteurs, consommateurs, transformateurs,collectivités ou gouvernements, pour relancer ce secteur tout en recherchantle bien commun. Le statu quo n’est plus soutenable. Le défi est grand, le vraichangement n’est jamais facile, mais les échéanciers et les mesures detransitions proposés par la commission sont sages et devraient permettre uneévolution harmonieuse. Bien d’autres ont réussi ce virage nécessaire avantnous; je pense ici à l’Allemagne, à l’Autriche et à plusieurs états de nosvoisins américains. J’ai confiance que nous y arriverons aussi. » conclutmonsieur Proulx.

A propos de la coalition
Créée en 1991 pour assurer le suivi des Etats généraux du monde rural,Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation etle développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés, demanière à renverser le mouvement de déclin et de déstructuration des campagnesquébécoises. Composée d’une vingtaine d’organismes nationaux, de quelque80 membres corporatifs et de plusieurs membres individuels, la Coalition agit,depuis 1997, à titre d’instance conseil du gouvernement du Québec en matièrede ruralité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (CAAAQ)
http://www.caaaq.gouv.qc.ca/

Solidarité rurale
http://www.solidarite-rurale.qc.ca/

Commentaires