Calibrer son GPS

Le calibrage d’un GPS est une opération simple, qui permet de maximiser la précision au champ et d’éviter les décalages inutiles. Vous préparez votre parc de machinerie pour la saison 2014? C’est le bon temps de calibrer vos GPS.

« Quand on veut s’approcher d’une précision d’un pouce, c’est une bonne idée de calibrer son GPS », affirme Julien Provost, spécialiste en agriculture de précision chez Agritex (produits John Deere).

Sur un tracteur, la borne GPS est généralement positionnée en hauteur, sur le toit de la cabine, bien loin du sol. Comme l’image ci-dessous l’illustre, il suffit que le tracteur soit incliné sur la gauche ou la droite pour que la position de la borne GPS ne corresponde plus au centre lorsque l’on tire un trait vertical jusqu’au sol.

IMAGE : John Deere

IMAGE : John Deere

La calibration sert à maintenir la précision malgré une possible inclinaison du tracteur, qui pourrait être attribuable au gonflement inégal des pneus, au ballast ou à l’outil à l’arrière. D’après des chiffres fournis par Julien Provost, une inclinaison de seulement un degré peut provoquer une erreur de deux pouces. À trois degrés, vous êtes décalés de six pouces.

Avec les GPS StarFire, le calibrage, ou étalonnage, se fait en trois étapes simple. Il suffit de suivre les directives à l’écran, sous « Étalonnage TCM ». On gare le tracteur sur une surface plane, on marque l’axe de l’essieu arrière, puis on revient se stationner exactement au même endroit, l’avant du tracteur pointant dans la direction opposée. Le GPS aura ainsi mesuré l’inclinaison du tracteur et s’il y a lieu, pourra s’ajuster.

Julien Provost suggère de réaliser le calibrage du GPS du tracteur avec l’outil à l’arrière qui est prévu pour la prochaine intervention au champ. Vérifiez que l’outil soit bien attaché, de façon à ce qu’il ne se décale pas de lui-même, à gauche ou à droite, lorsque tiré par le tracteur.

Pour vérifier si le GPS a bien été calibré, Julien Provost suggère d’attacher au tracteur une tige qui marque le sol et de réaliser à deux reprises le même parcours en autoguidage. On pourra ensuite voir si la tige a marqué le sol deux fois exactement au même endroit.

2

 

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires