Conférence annuelle des ministres de l’Agriculture : la ministre Gauthier sort satisfaite

Winnipeg (Manitoba), 10 juillet 2003 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Mme Françoise Gauthier, dresse un bilan positif de la Conférence fédérale-provinciale-territoriale des ministres de l’Agriculture, à laquelle elle a participé du 8 au 10 juillet 2003 à Winnipeg. « Je suis satisfaite du travail réalisé avec mes homologues. Toutefois, nous avons tous pris conscience du fait que nous avons beaucoup à faire au cours des prochains mois pour assurer le suivi de ces travaux », affirme la ministre.

Pendant trois jours, les ministres de l’Agriculture ont discuté de plusieurs sujets, et ce, toujours en étroite collaboration. Leurs discussions ont porté, notamment, sur les suites à donner à la crise de la vache folle découlant de la découverte d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) le 20 mai dernier en Alberta, sur les négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et sur la mise en oeuvre du Cadre stratégique agricole et agroalimentaire canadien.

L’encéphalopathie spongiforme bovine
Des responsables du gouvernement fédéral ont présenté les éléments d’une nouvelle stratégie en matière de santé animale et d’inspection qui doit être définie à la suite des événements liés au cas d’ESB récemment découvert. À peine un mois et demi s’est-il écoulé depuis le signalement de ce cas unique que, déjà, les ministres commencent à parler des défis qui les attendent au terme du programme d’aide.

Les discussions des ministres de l’Agriculture ont porté sur le plan d’action à mettre en oeuvre pour donner suite au rapport des experts internationaux. À cet effet, ils ont convenu de tenir des rencontres dans les semaines à venir, aussi souvent que le besoin s’en fera sentir, pour s’assurer d’un suivi adéquat. « Je suis disposée à collaborer pleinement et rapidement avec le gouvernement fédéral et mes collègues des autres provinces afin que nous mettions en place des mesures structurantes et préventives, dans le respect de nos compétences et responsabilités respectives », explique la ministre Gauthier.

Les négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC)
À la veille de la rencontre des ministres du Commerce des pays membres de l’OMC qui se tiendra à Cancun du 10 au 14 septembre prochain, Mme Gauthier a rappelé à son homologue fédéral l’importance de défendre avec vigueur la gestion de l’offre et d’adopter une stratégie proactive à l’égard des autres pays.

Le Cadre stratégique agricole et agroalimentaire
« Ma présence à la Conférence annuelle des ministres de l’Agriculture avait pour objectif de renouer avec mes collègues afin que soient établies éventuellement des positions concertées favorisant l’avancement de nos objectifs communs avec notre partenaire fédéral », a déclaré la ministre Gauthier. Sur ce point, elle a rappelé le pas important franchi par le Québec lundi dernier. En effet, en compagnie de son homologue fédéral, M. Lyle Vanclief, elle a procédé à la signature de l’Accord-cadre sur le Cadre stratégique agricole au nom du gouvernement du Québec. Elle a également informé ses collègues des principes qui sous-tendraient une éventuelle signature par le Québec de l’accord de mise en oeuvre du Cadre stratégique. « Le gouvernement du Québec désire encore plus de souplesse, compte tenu des caractéristiques de chacune des parties et souhaite la participation de l’industrie », a affirmé Mme Gauthier.

« Nos travaux se sont très bien déroulés. Pour le gouvernement du Québec, il est très important d’être proactif en matière de relations intergouvernementales, et ce, dans le but de protéger les producteurs et les productrices agricoles de chez nous », a conclu la ministre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires