Création du Service national d’information sur les terres et les eaux

Listowel (Ontario), 20 septembre 2005 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Andy Mitchell, a annoncé que le gouvernement fédéral investie 100 millions de dollars à la mise en place d’un service Internet qui fournira une source reconnue d’information, d’analyse et d’interprétation des données sur les terres, les sols, les eaux, le climat et la biodiversité de manière à aider ceux qui décident de l’utilisation des terres dans la planification de leur environnement agricole.

Le Service national d’information sur les terres et les eaux, piloté par Agriculture et Agroalimentaire Canada en partenariat avec d’autres ministères fédéraux, les administrations provinciales, territoriales et municipales, des organisations non gouvernementales (ONG) et des groupes de l’industrie, offrira un accès en ligne à des données agroenvironnementales à jour, locales et régionales, comme le type de production qui convient à différentes sortes de terre.

« Le Service représente un investissement dans la durabilité agroenvironnementale et aidera le secteur agricole et l’ensemble des Canadiens en encourageant des choix responsables en matière d’utilisation des terres », a déclaré le ministre Mitchell. « Il transformera la façon dont ces décisions sont prises au Canada. »

Actuellement, les données nécessaires pour prendre des décisions agroenvironnementales responsables sont soit absentes, soit difficilement accessibles. Le Service national d’information sur les terres et les eaux rendra les données accessibles au moyen d’un port d’entrée reconnu faisant appel à une technologie et à des outils en ligne. Il offrira en outre l’accès à des experts qui pourront faciliter la prise de décisions éclairées.

En faisant appel au Service, les agriculteurs pourront par exemple déterminer si leur terre peut supporter une production accrue ou si l’approvisionnement en eau sera touché par la nature et l’étendue de la production envisagée.

« Grâce à ce Service, Agriculture et Agroalimentaire Canada fournira un soutien en matière d’information et de décision de manière à favoriser des choix environnementaux responsables », a ajouté le ministre Mitchell. « Les décisions de gestion des terres, aux niveaux national, régional et local, nécessitent ce type de soutien étendu pour assurer que l’on a bien tenu compte des objectifs sociaux, économiques et environnementaux. »

Le Service national d’information sur les terres et les eaux fait partie intégrante des résultats souhaités du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) pour ce qui est de l’atteinte des objectifs environnementaux. Le CSA est une politique exhaustive à laquelle participent le gouvernement du Canada, les gouvernements provinciaux et territoriaux et le secteur agricole et agroalimentaire. Son objectif est d’aider le secteur agricole à relever les nouveaux défis, notamment l’augmentation des exigences des consommateurs canadiens et étrangers, l’accroissement de la concurrence mondiale et les progrès de la science.

Le Service national d’information sur les terres et les eaux sera mis au point à l’aide de la technologie du Système d’information géographique (SIG). Le SIG est un système éprouvé de logiciels, de matériels, de données et de personnel qui manipule, analyse et présente de l’information liée à un emplacement spatial.

Le Service doit être mis en place progressivement au cours d’une période de quatre ans.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires