Démystifier l’émergence inégale

En ce début de saison, plusieurs champs de maïs présentent une émergence irrégulière. Un peuplement inégal justifie rarement le réensemencement. Cependant, comprendre pourquoi le maïs a levé de manière inégale peut aider à réduire les risques pour les prochaines saisons.

Voici quelques informations techniques fournies par le semencier Dekalb, pour mieux comprendre les facteurs derrière une émergence inégale dans le maïs. On pourra en tenir compte la saison prochaine, mais aussi lors de certaines interventions cet été.

Taux d’humidité variable dans la zone de semis
Un grain de maïs imbibe environ 30 % de son poids en eau au cours de la germination. Quand les grains d’un même rang sont exposés à des quantités différentes d’humidité dans le sol, le taux de germination et d’émergence peut varier d’un plant à l’autre, ce qui conduit à l’irrégularité de l’émergence et de la croissance et, possiblement, à une perte de peuplement. De faibles différences d’humidité dans le sol d’un rang peuvent entraîner de considérables différences dans la germination et l’émergence.

Semer à une plus grande profondeur pour atteindre une zone d’humidité uniforme, gérer les résidus pour réduire au maximum la quantité de débris coincés dans le sillon et prendre les mesures nécessaires pour éviter toute perte supplémentaire d’humidité peuvent aider à favoriser l’uniformité de l’émergence et de la croissance en début de saison.

Un travail du sol réalisé avant le semis risque d’accélérer la perte d’humidité, contrairement au semis direct. Par conséquent, en situation de printemps sec, les champs cultivés en semis direct peuvent présenter une émergence et une croissance en début de saison plus uniformes que les champs travaillés.

Températures fraîches
Pour lever, le maïs requiert environ 180 unités thermiques de croissance (UTC) et une telle accumulation peut prendre plusieurs jours. Selon les conditions, il faut compter de 6 à 21 jours pour l’émergence du maïs. Idéalement, le grain devrait créer son système racinaire et lever en beaucoup moins que 21 jours, ce qui réduit sa dépendance à l’endroit de l’endosperme.

Les légères différences dans le microenvironnement immédiat des semences peuvent amplifier les effets des températures froides sur les minuscules plantules, ce qui entraîne une croissance inégale en début de saison.

Tassement latéral
Semer dans un sol détrempé peut être à l’origine d’un mauvais contact sol-semence dans le sillon et par conséquent, de l’irrégularité de l’émergence et de la croissance en début de saison.

Encroûtement
Les conditions de sol qui entraînent un encroûtement peuvent inhiber l’émergence et contribuer à la variabilité entre les plants.

Autres causes possibles
Les insectes, tels que les vers blancs et les vers fil-de-fer, et les moisissures, comme Pythium, peuvent être responsables de la croissance irrégulière du maïs en début de saison. Les dommages causés par les herbicides peuvent aussi être à l’origine du manque d’uniformité.

Effet sur le potentiel de rendement
On constatera un effet nuisible sur le potentiel de rendement là où des plants plus gros concurrencent des plants de plus petite taille pour la lumière, l’eau et les nutriments. Une perte de rendement de 5 % a été observée quand l’émergence de la moitié du peuplement est retardée de sept jours. Considérée par rapport au stade foliaire, un écart de stade de développement de quatre feuilles chez un plant sur six pourrait entraîner une perte de rendement de 8 %.

Bien que l’émergence inégale dans le maïs soit néfaste pour le potentiel de rendement, elle ne justifie généralement pas un réensemencement, dans la plupart des situations. Quand deux plants présentent une différence de deux feuilles ou plus, le plus jeune (le plus petit) risque fort de demeurer stérile ou de ne produire que de petits épis.

Considérations de régie
La plupart des peuplements inégaux ne justifient pas un réensemencement. Aux prises avec des peuplements inégaux durant toute la saison, il est important d’utiliser les taux d’application recommandés pour les herbicides, afin d’éviter d’endommager le maïs. Appliquez la dose d’herbicide correspondant au stade foliaire le plus avancé dans le champ.

Source : Dekalb

Commentaires