Des entreprises acéricoles du Bas-Saint-Laurent optent pour l’exportation

Rimouski (Québec), 28 octobre 2003 – Une quinzaine d’entreprises acéricoles du Bas-Saint-Laurent ont débuté le mardi 23 octobre dernier, un programme de formation et de cheminement à l’exportation, d’une durée approximative de 18 mois, qui leur permettra d’accroître leurs connaissances du marché agroalimentaire à l’international pour ainsi développer de nouveaux marchés en Europe.

Tout au long des sept ateliers du programme Tremplin : Accès marchés acéricoles à l’export, les entreprises participantes seront appelées à mettre en oeuvre un processus complet d’exportation allant de la planification initiale jusqu’aux premières ventes en Europe, en passant par la fixation des prix à l’exportation et l’organisation de la distribution. Les participants pourront compter sur l’expérience de différents conférenciers et consultants, certains provenant d’Europe, ainsi qu’un matériel documenté unique, adapté au secteur pour les seconder dans chacune des étapes d’exportation. Fait unique, les entreprises pourront bénéficier d’une ressource spécialiste à l’exportation de la Corporation régionale de promotion des exportations du Bas-Saint-Laurent (CORPEX BSL) avec le support du Club Export Agro-Alimentaire du Québec, qui les accompagnera tout au long de leur démarche de préparation et d’adaptation aux différentes cultures et réglementations des pays visés. Ainsi, les entreprises auront en main tous les outils pour bien se positionner face à ces nouveaux marchés.

Ce programme de formation fait partie du volet acériculture de l’Entente spécifique sur la protection et la mise en valeur de la forêt bas-laurentienne qui vise le développement de la transformation de cette ressource fort importante pour le Bas-Saint-Laurent.

Lors du premier cours, un des conférencier invité, monsieur Dominique Demartial, diplômé de l’École supérieure de commerce de Paris, et directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie des régions Limousin-Poitou-Charente pendant 32 ans, concluait sa présentation en ces termes : « Pour réussir ses exportations, il y a trois éléments incontournables : 1 – bien connaître la culture du pays, 2 – assurer un suivi régulier auprès de ses clients et 3 – faire preuve de tenacité. De plus, il faut y mettre le temps nécessaire, agir avec méthode et investir les ressources nécessaires ».

Par ailleurs, rappelons que la région du Bas-Saint-Laurent est la 2e région productrice de sirop d’érable au Québec. Au printemps 2002, les 1 042 producteurs acéricoles bas-laurentiens ont produit 15 millions de livres de sirop. Par contre, seulement 7 % de la production est transformée ici.

Le programme Tremplin : Accès marchés acéricoles à l’export a été préparé par la Corporation régionale de promotion des exportations du Bas-Saint-Laurent (CORPEX BSL) avec la collaboration du Club Export Agro-Alimentaire du Québec. Le financement de ce programme est assuré en grande partie par les partenaires de l’Entente spécifique sur la protection et la mise en valeur de la forêt bas-laurentienne, soit le Conseil régional de concertation et de développement du Bas-Saint-Laurent (CRCD), ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), ministère du Développement économique et régional (MDER) ainsi que le ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs (MRNFP).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Club Export Agro-Alimentaire du Québec
http://www.clubexport.ca/

Conseil régional de concertation et de développement du Bas-Saint-Laurent (CRCD)
http://www.bas-saint-laurent.org/crcd

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires