En août, l’Indice des prix des marchandises est reparti à la hausse

Montréal (Québec), 10 septembre 2003 – Des nouvelles encourageantes au sujet del’économie américaine et le resserrement de l’offre à l’égard de plusieursgroupes clés de marchandises ont entraîné en août une vigoureuse augmentationde 3,4 % de l’Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier. Laplus forte augmentation s’est produite dans le sous indice des produitsforestiers avec les répercussions des incendies de forêt depuis un mois sur lesecteur du bois d’oeuvre. L’Indice BMO s’établit maintenant à 132,1(1993=100), soit 26 % de plus qu’il y a un an.

« La vigueur renouvelée des prix des marchandises en août est largementrépartie et traduit la nouvelle confiance dans la croissance des économiesnord américaines, particulièrement aux Etats Unis, combinée aux niveaux desstocks qui restent faibles pour de nombreuses marchandises », a déclaré EarlSweet, économiste en chef adjoint, BMO Groupe financier.

En août, le sous indice de l’agriculture a connu une remontée de 2,8 %, soutenue par les révisions à la baisse des prévisions de récolte dans des secteurs clés de culture. En particulier, les cours du blé ont augmenté de 3,7 % par suite de craintes que le temps chaud et sec dans l’Union européenne,au Canada et aux Etats Unis pourrait aggraver un équilibre mondial déjà serréentre l’offre et la demande.

En août, le sous indice du pétrole et du gaz a augmenté de 2,3 % pouratteindre 206,6 (1993=100). « Tandis que le prix des combustiblesminéraux n’a pas affiché de tendance nette depuis avril, il est néanmoins prèsde 50 % plus élevé que le niveau d’il y a un an », a déclaré M. Sweet.

Les prix du pétrole brut, qui ont progressé en août de 2,6 %, sontsoutenus en grande partie par le faible niveau des stocks commerciaux nordaméricains et par l’offre encore inégale provenant des producteurstraditionnellement importants que sont l’Irak, le Venezuela et le Nigeria.

« Malgré les niveaux de production supérieurs aux quotas par les 10 del’OPEP (l’OPEP moins l’Irak) et par l’ancienne Union soviétique, nousprévoyons que les stocks commerciaux resteront serrés pendant le reste de laprésente année, ce qui devrait continuer à faire monter les prix jusqu’en2004 », a déclaré M. Sweet.

Les prix du gaz naturel (le repère Alberta Empress) sont restés fermes aucours du mois, s’établissant en moyenne à 4,35 $US/million de BTU, soit à peuprès comme en juillet. Ce niveau de prix est encore plus du double de lamoyenne de prix sur dix ans, soit 2 $US/million de BTU.

Au cours du mois d’août, le sous indice qui a connu la plus fortecroissance au sein de l’Indice des prix des marchandises BMO a été celui desproduits forestiers, avec un robuste gain de 5,5 %. « Les prix des produitsforestiers ont connu leur deuxième hausse mensuelle en importance depuis plusde deux ans », a déclaré M. Sweet. « Cette situation traduit essentiellement lesrépercussions dramatiques des incendies de forêt en Colombie Britannique etdans le Nord Ouest des Etats Unis sur les scieries. »

Les incendies de forêt ravageurs dans de grandes parties de l’intérieurdu sud de la Colombie Britannique et du Nord Ouest des Etats Unis ontsensiblement perturbé l’exploitation forestière et ont obligé la fermeturetemporaire de plusieurs scieries en Colombie Britannique au cours du moisd’août. « Le spectre de fermetures prolongées a alimenté les craintes depénuries de l’offre et a fait augmenter les prix du bois d’oeuvre de 15,4 % aucours du mois », déclare M. Sweet.

Les prix de la pâte commercialisée sont restés inchangés au cours dumois, tandis que les prix du papier journal ont connu une légère hausse de 5 $US/tonne pour s’établir à 510 $US/tonne.

Le sous indice des métaux et minéraux a poursuivi en août sa montée, avecune hausse mensuelle de 1,8 % et une hausse annuelle de plus de 14 %. « Lesprix des métaux industriels continuent à suivre le mouvement à la hausse desmises en chantier aux Etats Unis et de l’amélioration générale de la situationéconomique aux Etats Unis », a déclaré M. Sweet. « La chute des stocks de labourse des marchandises et un arrêt de travail dans une importante usine deproduction de nickel ont aussi ajouté des pressions à la hausse sur les prix,bien que ce dernier facteur ait depuis lors disparu avec la résolution de lagrève chez Inco », a t il ajouté.

En août, les prix du nickel ont connu une vigoureuse hausse de 6,4 %,tandis que les prix du cuivre ont augmenté de 2,4 % et ceux de l’aluminium ontconnu une augmentation plus modeste de 1,0 %.

        Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier en août 2003    ————————————————————————-                           Niveau             Variation en % par rapport à                        d’août 2003         ———————————                   (1993 = 100)   Un mois plus tôt  Un an plus tôt    ————————————————————————-    Toutes les     marchandises          132,1                   3,4              26,1    ————————————————————————-    Pétrole et gaz         206,6                   2,3              49,7    ————————————————————————-    Métaux et minéraux     113,8                   1,8              14,2    ————————————————————————-    Produits forestiers    104,5                   5,5              17,7    ————————————————————————-    Agriculture             93,7                   2,8              -5,9    ————————————————————————-

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires