Fipronil: l’interdiction annulée

Paris (France), 4 avril 2005 – Le Conseil d’Etat a annulé l’interdiction des produits au fipronil, comme l’insecticide Régent du groupe BASF, et le ministère de l’Agriculture a annoncé aussitôt à l’AFP qu’un nouvel arrêté d’interdiction serait pris « très rapidement ».

Le Conseil d’Etat a annulé dans la journée un arrêté d’interdiction pris le 24 février 2004 par le ministère. Il a suivi les recommandations faites le 9 mars par le commissaire du gouvernement (chargé de dire le droit, ndrl).

Selon la décision dont l’AFP a obtenu une copie, le Conseil a fondé sa décision sur le fait que le ministre de l’Agriculture de l’époque, Hervé Gaymard, n’avait pas avant de prendre sa décision accordé à la société BASF Agro, filiale du groupe allemand BASF, le nombre de jours suffisants pour formuler ses observations.

« Cette décision porte sur la forme non sur le fond. Un nouvel arrêté sera pris très rapidement », a réagi dans la soirée à l’AFP un conseiller du ministre de l’Agriculture Dominique Bussereau.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole de BASF Agro a déclaré que le groupe « prenait acte de la décision du Conseil d’Etat d’annuler la décision du ministre ».

BASF Agro entend, selon lui, « apporter tous les éléments de preuves de l’inocuité du Régent pour l’homme, les abeilles et l’environnement dans la perspective de l’évaluation européenne qui devrait intervenir avant la fin de l’année ».

L’Union nationale de l’apiculture française (UNAF) avait demandé de son côté, dans une lettre ouverte à Dominique Bussereau, « d’honorer l’engagement qu’il a pris publiquement, de prendre immédiatement une nouvelle décision d’interdiction des produits à base de fipronil ».

De plus, l’UNAF « demande avec la plus grande fermeté qu’une enquête administrative soit diligentée, dans les plus brefs délais, afin de connaître les responsables de cette faute de l’administration et elle exige que ses résultats soient rendus publics ».

Le Régent TS est l’un des insecticides les plus utilisés par les producteurs de maïs et de grandes cultures.

La décision d’annulation découlait de l’avis de la commission d’étude de la toxicité (Comtox) qui recommande de ne pas inscrire le fipronil sur la liste des substances autorisées en raison des préoccupations graves que suscite ce produit sur l’environnement et plusieurs espèces animales, notamment les abeilles.

Plusieurs enquêtes judiciaires, dont celle d’un juge de Saint-Gaudens qui a mis en examen BASF Agro, s’intéressent aux insecticides Régent TS et Gaucho (à base d’imidaclopride et fabriqué par Bayer CropScience) accusés par les apiculteurs de décimer les abeilles.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

BASF
http://www.basf.com/

Bayer
http://www.bayer.com/

Commentaires