France : une récolte 2002 de vin réduite en volume

Paris (France), 18 octobre 2002 – La récolte 2002 de vin devrait générer des volumes en retrait de 2% par rapport à l’année dernière et de 9% sur la moyenne 1999-2001, selon le service des statistiques du ministère de l’Agriculture (SCEES).

D’après les prévisions établies au 1er octobre, la récolte 2002 s’élèverait à 54,2 millions d’hectolitres, dont 25,4 en vins d’appellation (VQPRD), 13,3 en vins de pays, 9,4 pour les vins destinés à l’élaboration du cognac et 6,1 en autres vins, jus et moûts.

Dans le midi, les intempéries du mois de septembre ont occasionné des dégâts conséquents sur les vignes. Le potentiel de production a été touché, particulièrement pour le vin de table, principale victime des inondations, note le SCEES. Ailleurs, les conditions climatiques du mois de septembre ont été moins défavorables voire favorables pour certains vignobles.

En Champagne, la bonne qualité de la vendange devrait permettre l’obtention d’un millésime. Dans le Jura et en Savoie, le potentiel qualitatif est globalement bon.

En Bourgogne et Beaujolais, la pluie a conduit à l’accélaration de la vendange et à des opération de tri qualitatif.

Dans le Bordelais, où les vendanges ont débuté sous la grêle, la quantité récoltée serait en baisse à cause des problèmes de fécondation.

Dans le Val de Loire, comme dans les vignobles de Charentes, les conditions climatiques de septembre ont été favorables.

En revanche, dans le Sud-Ouest, le niveau de récolte devrait être nettement inférieur à la moyenne, les volumes seraient particulièrement en retrait dans les vignobles du Tarn et du Tarn-et-Garonne.

Dans le Sud-Est, les fortes pluies et les inondations ont affecté la récolte tant du point de vue quantitatif que qualitatif, relève encore le SCEES.

Source : AFP

Commentaires