Front uni du gouvernement et des agriculteurs du Canada pour la gestion de l’offre

Genève (Suisse), 21 juillet 2008 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Gerry Ritz, et le ministre du Commerce international, Michael Fortier, se sont réunis avec les cinq groupes nationaux de la gestion de l’offre à Genève, à l’aube de la réunion ministérielle de l’OMC.

Les ministres ont réitéré leur ferme engagement à demander, cette semaineà Genève, qu’il n’y ait aucune coupure dans les contingents tarifaires etaucune augmentation de l’accès aux marchés pour les secteurs de la gestion del’offre. Les ministres ont présenté cette position non seulement dans le cadredu mandat gouvernemental, mais également comme reflétant la position duParlement du Canada. Ce message a été livré de façon cohérente depuis lesquelques derniers mois et est bien connu des autres pays membres de l’OMC avecqui le Canada est appel à négocier.

« Nous sommes heureux du fait que le gouvernement n’ait aucunement modifiésa détermination à maintenir sa position au nom des secteurs canadiens desproduits laitiers, de la volaille et des oeufs », de dire Laurent Souligny,président de l’Office canadien de commercialisation des oeufs.

Toutefois, il reste encore plusieurs questions importantes à résoudrepour les secteurs de la gestion de l’offre dans la catégorie des produitssensibles qui fait partie du pilier de l’accès aux marchés des négociations.Selon Gyslain Loyer, président des Producteurs d’oeufs d’incubation du Canada,« ces questions sont troitement liées et chacune doit être réglée de façon àmaintenir l’intégrité des mesures nécessaires au maintien de l’efficacité desprogrammes canadiens de la gestion de l’offre. »

En dépit du fait qu’il s’agit de la première réunion ministérielle àlaquelle assistent les deux ministres, Jacques Laforge, président desProducteurs laitiers du Canada, disait « les ministres connaissent bien lesenjeux et nous avons tous entièrement confiance en eux et à l’endroit de leurapproche à ce stade critique des négociations. »

Bien que les perspectives d’une entente cette semaine ne soient toujourspas claires, l’importance de cette réunion ministérielle est soulignée par laprésence de tous les membres de l’équipe canadienne de négociateurs et desministres de l’Agriculture de tout le pays.

Les représentants des secteurs de la gestion de l’offre sont également àGenève cette semaine en appui à la position du gouvernement visant desrésultats favorables à la fois pour nos producteurs et nos secteursrespectifs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires