Greenpeace dépiste du riz OGM illégal chez Provigo

Montréal (Québec), 17 décembre 2007 – Les résultats de tests de laboratoire réalisés pour le compte de Greenpeace révèlent que du riz contaminé par une variété de riz génétiquement modifié (OGM) et non-autorisé au Canada est vendu dans les supermarchés du pays. Cette situation illustre que les mesures prisespar le gouvernement canadien sont largement insuffisantes puisqu’elles n’ontpas pu, plus d’un an après la contamination, prémunir les consommateurs contrel’importation de riz illégal au Canada en provenance des Etats-Unis.

Les échantillons positifs proviennent de deux supermarchés à grandesurface du Québec et de la Colombie-Britannique. Par cette étude, Greenpeace adépisté cet OGM illégal dans du riz blanc à grains longs de la marque maison« sans nom » de Provigo (Loblaw’s). Ce riz importé des Etats-Unis était offertaux consommateurs montréalais, à la succursale Provigo de l’avenue Mont-Royal,à l’angle de la rue St-Urbain. Ce riz OGM a été contaminé accidentellement viaune dissémination dans l’environnement. Un autre échantillon positif, demarque « Western Family » était offert aux consommateurs de Colombie-Britanniquesous la bannière Overwaitea, dans un supermarché de Vancouver.

« A ce jour, rien ne nous a jamais garanti que ce riz OGM illégal estinoffensif pour l’être humain », explique Eric Darier, responsable de lacampagne Agriculture chez Greenpeace. « De plus, même si on avait voulu fairel’étiquetage volontaire de ces produits génétiquement modifiés, cette variétéde riz n’aurait pas été détectée, à cause du laxisme des autorités ».

Le riz OGM illégal est entré dans la chaîne alimentaire américaine en2001 à la suite d’essais en champ réalisés en Arkansas et en Louisiane par lamultinationale allemande Bayer. Ce riz est conçu pour résister à l’herbicidefabriqué par même compagnie. Bayer n’a dévoilé que l’an dernier auxgouvernements concernés, dont le gouvernement du Canada, le problème decontamination originant de ces essais, qui ont pris fin il y a déjà cinq ans.

Plusieurs pays ont alors réagi immédiatement pour identifier lesimportations de riz contaminés. Les Etats-Unis ont cessé d’exporter du riz enEurope et le Japon a mis en place un système d’inspection de tous lesarrivages de riz en provenance des Etats-Unis. Jusqu’ici, 30 pays ont ététouchés par la contamination à ce riz OGM. Le Canada, à ce jour, n’avaitjamais reconnu officiellement avoir été touché par cette contamination.

« Nous estimons que cette contamination a occasionné des dépenses de plusd’un milliard de dollars pour les cultivateurs, les gouvernements etl’industrie du riz », affirme Eric Darier. « Pendant des mois et des mois, leCanada a dormi au chloroforme. Il a mis un temps fou à réagir et à mettre surpied un programme de détection avec des critères si peu stricts qu’il n’a aubout du compte rien découvert ni rien dépisté ou détecté ».

En réaction à l’inefficacité de ce programme fédéral, Greenpeace a décidéd’agir. Le mois dernier, l’organisation a fait analyser du riz acheté àMontréal et à Vancouver par le laboratoire indépendant Genetic ID, établi àFairfield, en Iowa. Résultat : on a trouvé du riz expérimental génétiquementmodifié LLRICE601 dans les deux échantillons qui ont été soumis.

« Si le gouvernement canadien avait pris des mesures plus efficaces, commel’ont fait notamment le Royaume-Uni, la Russie et les Philippines, il auraitdécouvert ce riz expérimental il y a longtemps et on ne le retrouverait pasaujourd’hui sur les tablettes de nos supermarchés », ajoute Eric Darier. « Enréalité, le Canada accepte d’importer du riz que les autres pays du monderejettent, et les Canadiens se trouvent à jouer le rôle de cobayes. »

Echantillons de riz contaminé :
– Riz blanc à grains longs de marque « sans nom », importé par Loblaws, code de produit 166J2, code à barres 60383 00833.

– Riz de marque « Western Family », importé par Overwaitea, date de péremption 09 07 16, code à barres 62639 17323.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Greenpeace Canada
http://www.greenpeacecanada.org/

Provigo
http://www.provigo.ca/

Commentaires