Hausse de 20% des cultures d’OGM dans le monde en 2004

Bruxelles (Belgique), 12 janvier 2005 – Les cultures de plants génétiquement modifiés ont fait un bond de 20% dans le monde l’an dernier et devraient poursuivre sur cette lancée d’ici la fin de la décennie en raison d’une diffusion croissante de cette technologie chez les agriculteurs des pays en développement.

Le taux de croissance avait été de 25% en 2003, indique l’ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications), un lobby pour la promotion des OGM financé par les industriels du secteur.

Cette organisation à but non lucratif se donne pour mission d’accroître, grâce à la diffusion des biotechnologies, la productivité agricole dans le tiers-monde et lutter ainsi contre la faim dans le monde. Les grands noms de l’agrochimie, tels que Bayer CropScience, DuPont, Monsanto, Novartis, Dow AgroSciences ou Cargill Seeds, figurent au nombre des donateurs de l’ISAAA.

Les surfaces semées en OGM ont atteint l’an dernier 81 millions d’hectares. C’est leur deuxième plus forte hausse annuelle depuis le début des cultures commerciales d’OGM en 1996, ajoute l’ISAAA.

« D’ici la fin de la décennie, l’ISAAA prédit que jusqu’à 15 millions d’agriculteurs cultiveront des plants issus des biotechnologies sur 150 millions d’hectares dans jusqu’à 30 pays », poursuit l’organisation.

En 2004, 8,25 millions d’agriculteurs ont planté des OGM dans 17 pays.

Les deux États qui viennent en tête pour les surfaces plantées en OGM restent les États-Unis, avec 59% du total des OGM dans le monde, et l’Argentine. Ce type de culture progresse encore sensiblement sur le sol américain pour le maïs et le soja, dans un pays où 70% des produits alimentaires vendus en supermarché contiennent des organismes génétiquement modifiés. L’Argentine vient en deuxième position, avec 20% de la surface mondiale ensemencée en OGM.

L’année écoulée marque aussi l’arrivée de nouveaux venus dans le groupes des pays cultivant au moins 50.000 hectares d’OGM, avec le Paraguay, l’Espagne, le Mexique et les Philippines.

Pour la première fois, la croissance des surfaces plantées en OGM a été plus forte dans les pays en développement que dans les pays industrialisés. Un peu plus du tiers de la surface mondiale plantée en OGM est maintenant située dans les pays en développement.

Le soja se taille la part du lion, avec 60% des cultures d’OGM, suivi du maïs (23%) et du coton (11%).

En valeur, le marché mondial des cultures issues des biotechnologies a atteint 4,7 milliards de dollars en 2004 et devrait progresser à cinq milliards de dollars cette année, ajoute l’ISAAA.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bayer Cropscience
http://www.bayercropscience.ca

Cargill Hybrid Seeds
http://www.seed.cargill.com/

Dow AgroSciences Canada
http://www.dowagro.ca/

DuPont Canada – Produits agricoles
http://www.dupont.ca/ag/

Monsanto Canada
http://www.monsanto.ca/

Novartis semences
http://www.nk.com

Commentaires