Investissements de plus de 220 000 $ pour des entreprises de la Côte-Nord

Québec (Québec), 27 octobre 2006 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et député de Richmond, M. Yvon Vallières, de passage à Sept-Îles, annonce des aides financières de plus de 220 000 $ pour contribuer à la réalisation de nouveaux projets des entreprises d’aquaculture et de transformation de produits marins de la Côte-Nord.

Le ministre a annoncé la prestation de nouveaux services d’aide technique aux entreprises maricoles, par l’intermédiaire de deux organismes spécialisés en mariculture, soit le Centre aquacole de la Côte-Nord (CACN) et la Société de développement de l’industrie maricole (SODIM). Ceux-ci collaboreront avec les spécialistes en mariculture du MAPAQ qui sont rattachés à la Direction de l’innovation et des technologies et aux trois directions régionales (Îles-de-la-Madeleine, Gaspésie et Côte-Nord). Le CACN sert déjà les secteurs de la Moyenne et de la Basse-Côte-Nord. Quant à la SODIM, elle fournira une expertise unique en matière de génie maricole à la vingtaine d’entreprises actives au Québec, dont huit sont situées sur la Côte Nord. Ces organismes bénéficieront d’une subvention de près de 100 000 $ de la part du MAPAQ pour remplir leur nouveau mandat.

« Je suis fier de contribuer aux projets des entreprises engagées dans le développement de la mariculture puisqu’il s’agit d’un domaine en expansion à l’échelle mondiale. Le Québec doit être compétitif et s’appuyer sur des entreprises performantes établies dans les régions maritimes », a déclaré M. Yvon Vallières.

Pour sa part, l’entreprise Oursins nordiques inc., installée à Baie-Comeau, reçoit 50 000 $ du MAPAQ pour faire avancer son projet de capture, de conditionnement et de transformation de l’oursin vert. Depuis 1999, l’entreprise cherche à développer l’exploitation de l’oursin vert, de sa capture jusqu’à sa transformation. La subvention du MAPAQ favorisera la poursuite de ses activités de recherche-développement. Celles-ci devraient permettre de mettre au point les engins de capture et une diète alimentaire. L’entreprise poursuivra également ses travaux en vue de finaliser le procédé d’extraction et de conservation des gonades d’oursins.

Également, une aide financière de 77 000 $ est accordée à l’entreprise Pêcheries Supérieures inc. pour augmenter sa capacité de transformation de la mye. À la suite d’un incendie survenu en 2005, l’entreprise a décidé de reconstruire son usine de dépuration de la mye située à Les Escoumins, sur la Haute-Côte-Nord. L’aide consentie par le gouvernement du Québec contribuera à l’agrandissement de l’espace original du bâtiment afin d’y accueillir six bassins supplémentaires de traitement des mollusques. Cet équipement permettra de doubler la production de l’usine dès la première année d’activité.

« Tout en contribuant à diversifier l’offre des produits marins québécois sur les marchés, ces projets montrent un potentiel intéressant pour le développement de l’industrie des pêches de la Côte-Nord », a précisé le ministre Vallières.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires