La brebis Dolly a été euthanasiée

Londres (Angleterre), 14 février 2003 – La brebis Dolly, le premier mammifère cloné à partir d’un animal adulte, est morte. Elle souffrait d’arthrite et d’une grave maladie pulmonaire et a dû être euthanasiée, a annoncé l’Institut Roslin en Ecosse.

La décision de mettre fin à ses jours a été prise pour mettre un terme aux souffrances de la brebis, âgée de six ans, un examen vétérinaire ayant confirmé qu’elle souffrait d’une grave maladie des poumons, précise l’Institut dans un communiqué.

D’après le Dr Harry Griffin de l’Institut Roslin, près d’Edimbourg, les moutons peuvent vivre jusqu’à 11-12 ans et les infections pulmonaires sont courantes chez les plus âgés, surtout s’ils vivent en intérieur. « Une autopsie complète est pratiquée (sur Dolly) et nous publierons tout résultat significatif », a-t-il assuré.

Dolly était née le 5 juillet 1996 dans un laboratoire de recherches de l’institut écossais, mais les scientifiques à l’origine de sa vie n’avaient annoncé officiellement leur réussite que le 23 février 1997.

Auparavant, les chercheurs avaient produit des moutons en clonant des cellules foetales ou embryonnaires. Mais jusqu’à Dolly, on ignorait si une cellule adulte pouvait être clonée et donner naissance à un nouvel être.

La naissance de la brebis avait laissé entrevoir la possibilité du clonage humain.

Dolly, un mouton Finn Dorset baptisé en hommage à la chanteuse Dolly Parton, a donné naissance pour la première fois en avril 1998 à une agnelle prénommée Bonnie, puis à trois autres agneaux en 1999.

Dès 1999, les scientifiques avaient remarqué que les cellules de Dolly, clonée à partir d’une autre brebis de six ans, commençaient à présenter les signes d’usure caractéristiques d’un animal plus âgé.

Certains généticiens avaient alors estimé que ce vieillissement prématuré des cellules fournissait la preuve que les chercheurs ne pouvaient pas créer des copies d’animaux sans que l’empreinte génétique originale ne s’use.

Il existe actuellement des centaines de clones d’animaux à travers le monde -vaches, cochons, chèvres et souris- et la plupart semblent robustes et en bonne santé.

Mais nombre de tentatives de clonages d’animaux ont échoué. Des foetus mal formés sont morts in utero avec des organes surdimensionnés, tandis que d’autres sont morts-nés. D’autres clones animaux sont décédés quelques jours après leur naissance, dont certains étaient deux fois plus grands que la taille normale.

L’année dernière, les créateurs de Dolly avaient annoncé que la brebis souffrait d’arthrite à l’âge relativement prématuré de 5 ans et demi. Cette constatation avait soulevé un débat sur les failles que pouvaient présenter les procédés de clonage.

Le corps de Dolly a été promis au Musée national d’Ecosse et sera finalement exposé à Edimbourg, selon l’Institut Roslin.

Source : AP

Commentaires