La CCB fait preuve de souplesse pour assurer l’acheminement du grain

Winnipeg (Manitoba), 13 décembre 2000 – La Commission canadienne du blé (CCB) a annoncé qu’elle reporterait la mise en œuvre du programme d’attribution de wagons suite au refus de plusieurs sociétés céréalières de manutentionner le grain des producteurs.

Au départ, le programme d’attribution de wagons visait à distribuer les wagons parmi les sociétés céréalières en fonction de l’endroit où les producteurs avaient signé un contrat et livré du grain. Les membres de la Western Grain Elevator Association (WGEA) ont indiqué qu’ils refuseraient de charger le grain des producteurs à moins que le programme ne tienne compte des droits acquis en fonction des expéditions antérieures.

Au cours des derniers mois, la CCB a apporté des changements au programme pour résoudre les difficultés soulevées par la WGEA. Malgré cela, les sociétés Saskatchewan Wheat Pool, United Grain Growers, James Richardson International, Agricore, Cargill, Parrish and Heimbeker, Paterson Grain, ConAgra, Weyburn Inland Terminal et Louis Dreyfus ont menacé de faire la grève cette semaine si la CCB procédait à la mise en œuvre du programme. Si les sociétés mettent leur menace à exécution, des occasions de vente seront compromises, les relations avec les clients risque d’être brouillées et les producteurs auront de grandes difficultés à livrer leur grain aux silos de collecte.

« Nous avons conçu le programme d’attribution des wagons pour donner aux agriculteurs la maîtrise dont ils ont tant besoin sur le plan du transport, et nous demeurons convaincus qu’il s’agit d’une approche positive et commerciale d’attribuer les wagons, a déclaré M. Greg Arason, président directeur général. Toutefois, nous ne sommes pas disposés à compromettre la source de revenus des agriculteurs. La menace de grève nous contraint à reporter la mise en oeuvre du programme, afin que l’acheminement du grain des producteurs se poursuive et que nous puissions honorer les commandes des clients. »

La CCB prévoit que le report du programme va permettre aux sociétés céréalières de négocier de bonne foi à l’avenir.

« Nous continuerons à déployer des efforts en vue d’un régime commercial qui sert les intérêts des agriculteurs », a déclaré M. Arason.

La CCB est le plus grand négociant mondial en blé et en orge sous le contrôle des agriculteurs. Établie à Winnipeg (Manitoba), la CCB figure parmi les plus grands exportateurs canadiens et vient au premier rang en ce qui concerne les rentrées nettes de devises au pays. La CCB vend le blé et l’orge des Prairies dans plus de 70 pays et restitue l’intégralité de ses recettes, déduction faite des frais de commercialisation, aux producteurs de l’Ouest canadien.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé

http://www.cwb.ca/

Commentaires