La Chine deuxième économie du monde d’ici 2030

Singapour (Chine), 18 février 2002 – La Chine devrait connaître une croissance moyenne de 6% au cours des vingt prochaines années et pourrait devenir la seconde puissance économique du monde, délogeant le Japon, d’ici 2030, selon une étude de la banque américaine d’investissement Lehman Brothers.

« L’économie chinoise a un potentiel de croissance moyenne d’environ six pour cent au cours des vingt prochaines années », dit la banque dans une étude de 140 pages réalisées par ses économistes Alastair Newton et Robert Subbaraman. A ce rythme, « l’économie chinoise d’ici 2030 sera plus forte que celle de chacune des grandes économies européennes et pourrait bien remplacer le Japon pour devenir la plus grande économie d’Asie et la seconde du monde après les Etats-Unis », poursuit l’étude.

Elle prévoit que d’ici 2020, le secteur des services aura dépassé l’agriculture et l’industrie et que le pouvoir d’achat du marché intérieur chinois pourrait surpasser celui de l’ensemble de l’Europe.

La clé du succès, ajoute Lehman Brothers, n’est pas de croître aussi vite que possible mais « d’améliorer la qualité de la croissance ».

La banque note que le progrès économique doit être replacé dans son contexte. D’ici 2020, le produit intérieur brut par tête de plus d’un milliard de Chinois n’aura atteint que 3000 dollars, ce qui « illustre clairement combien est crucial pour la Chine de poursuivre sa forte croissance économique ».

L’étude estime encore que l’entrée de la Chine cette année à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sera bénéfique à long terme mais difficile au début. « Le coût de l’ajustement entraîné par l’adhésion à OMC devrait initialement l’emporter sur les gains d’efficacité à long terme », dit-elle.

Source : AFP

Commentaires