La crise de la fièvre aphteuse a entraîné un surcoût de plusieurs milliards de livres

Londres (Angleterre), 21 juin 2002 – La crise de la fièvre aphteuse en Grande-Bretagne a entraîné un surcoût de 8 milliards de livres sterling (12,4 milliards d’euros, 12 mds de dollars), selon un rapport d’audit du gouvernement.

Selon l’Office d’audit national, des millions de livres inclus dans ces dépenses supplémentaires, auraient pu être évités si les contrôles financiers avaient été plus stricts.

« La principale leçon est qu’une meilleure planification du phénomène est nécessaire et que les coûts doivent être contrôlés », a déclaré le responsable de l’étude, Richard Eades, au quotidien The Financial Times.

Le gouvernement aurait dû prendre plus de précaution quant à la propagation de l’épizootie, a d’autre part indiqué le rapport.

Depuis que la Grande-Bretagne a été officiellement débarassée de l’épizootie en janvier dernier, plusieurs alertes ont eu lieu sur de possibles nouveaux cas de fièvre aphteuse, dont une jeudi dans un abattoir du centre de l’Angleterre à Congerstone.

Source : AFP

Commentaires