La FCA représente les intérêts des Canadiens dans les négociations commerciales

Punta Del Este (Uruguay), 6 septembre 2001 – La semaine dernière, la FCA a rencontré les chefs de file du secteur agricole des pays du Groupe de Cairns pendant que les ministres de ces pays tenaient simultanément des réunions. La FCA a travaillé en collaboration avec les chefs de file du secteur agricole à la rédaction d’un communiqué de presse reflétant les intérêts commerciaux de l’agriculture canadienne.

« Le communiqué de presse des chefs de file du secteur agricole du Groupe de Cairns demande aux ministres de s’assurer que le lancement de la deuxième série de négociations commerciales de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) comprendra un ordre du jour satisfaisant en ce qui a trait à l’agriculture », dit Bob Friesen, président de la FCA. « De plus, nous demandons aux ministres d’appuyer la mise en place d’un système fondé sur des règles qui assure l’égalité et le respect ».

Au début des négociations entre les chefs de file du secteur agricole du Groupe de Cairns, le Canada travaillait avec des pays possédant une variété d’intérêts et de programmes. « Il a été difficile d’arriver à un consensus avec les autres chefs de file du secteur agricole, car certaines propositions auraient pu nuire aux intérêts des agriculteurs canadiens », explique Bob Friesen. « Toutefois, nous avons réussi et cette réussite deviendra essentielle durant la prochaine série de négociations commerciales ».

La délégation canadienne a fait face à des défis similaires durant la réunion ministérielle. « Bien que nous ayons fait un progrès considérable, nous éprouvons quand même d’importantes inquiétudes », dit Bob Friesen. « Il est évident, si on en juge par le déroulement des réunions en Uruguay, la délégation canadienne devra travailler avec beaucoup plus d’ardeur afin de s’assurer que les intérêts des Canadiens sont bien représentés à la réunion ministérielle de l’OMC à Qatar ».

Lyle Vanclief, ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, a confirmé aux agriculteurs canadiens que la position des Canadiens demeure ferme et que leurs intérêts ne seront pas négligés. « Dans le cadre des négociations de l’OMC relatives à l’agriculture, le Canada continuera de défendre avec ardeur la position qu’il avait adoptée au début des négociations. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les secteurs canadiens de l’agriculture et de l’agroalimentaire ainsi qu’avec les provinces au cours de ces négociations», explique Lyle Vanclief.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture

http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires