La FCA se réjouit du généreux investissement du gouvernement dans l’agriculture canadienne

Ottawa (Ontario), 22 mars 2004 – Les 995 millions de dollars annoncés sont la preuve que le gouvernement prêtait l’oreille lorsque les agriculteurs canadiens lui ont dit que l’agriculture vit une situation désespérée et a besoin d’aide de toute urgence.

« Le premier ministre du Canada, Paul Martin, et son ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Bob Speller ont montré qu’ils étaient conscients des difficultés économiques de l’industrie agricole, a affirmé Bob Friesen, président de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA). Cette aide financière constitue un investissement de taille dans l’une des industries les plus importantes au Canada, et elle rejaillira sur l’économie tout entière. »

La FCA constate avec satisfaction que, conformément à ses demandes, le nouveau programme de soutien transitoire acheminera les fonds directement aux éleveurs de ruminants, quels qu’ils soient. Par le biais de ses paiements de transition de 250 millions de dollars et des 65 millions de dollars supplémentaires du Programme canadien du revenu agricole, éliminant la nécessité d’établir des prorata, le gouvernement reconnaît que l’agriculture tout entière a souffert de la crise de l’encéphalopathie spongiforme bovine et d’autres facteurs. Ces fonds aideront à répondre aux besoins de l’ensemble de l’industrie.

La FCA continuera de faire oeuvre commune avec les gouvernements fédéral et provinciaux en vue d’obtenir que les frontières mondiales soient rouvertes aux ruminants canadiens. La FCA continuera aussi de surveiller les incidences que les programmes fédéraux, notamment le nouveau programme, auront sur les producteurs et, au besoin, elle fera des recommandations en vue d’améliorer la structure et la prestation des programmes.

« Le rétablissement et la rentabilité de l’agriculture canadienne passent par une collaboration étroite et ininterrompue entre les gouvernements et les groupes de l’industrie, a ajouté Bob Friesen. Si le gouvernement continue d’écouter les producteurs et de leur répondre, comme il l’a fait aujourd’hui, alors un avenir prometteur s’ouvre à nous. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires