La Financière agricole dépose le bilan de l’année de récolte 2007

Lévis (Québec), 26 février 2008 – La Financière agricole du Québec a déposé, en plus de son bilan annuel en assurance récolte, des bilans régionaux pour chacune des régions administratives. Pour indemniser les producteurs et productrices du Québec des pertes subies, La Financière agricole a jusqu’à maintenant versé des sommes totalisant 39 400 000 $ en assurance récolte. Les valeurs totales assurées en 2007 étaient de 1 022 146 000 $, soit une augmentation de 8,5 % par rapport à 2006. Les contributions versées par les adhérents s’établissaient à 27 938 000 $. En 2007, plus de 13 400 entreprises ont adhéré au Programme d’assurance récolte et ont ainsi assuré plus de 1 417 000 hectares de cultures. Rappelons que les deux ordres de gouvernement assument conjointement l’équivalent de 60 % des primes nécessaires au fonctionnement du régime.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Laurent Lessard, a tenu à rappeler que « La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois en assurant l’essor économique de nos régions. La preuve a été faite du bien-fondé d’adhérer au Programme d’assurance récolte et de se doter d’une protection appropriée afin de se prémunir contre les risques climatiques ».

Pour le président-directeur général de La Financière agricole du Québec, M. Jacques Brind’Amour, « La publication, par région administrative, de ces bilans annuels en assurance récolte, permet une visualisation des conditions climatiques prévalant à la grandeur du Québec et l’impact sur les cultures. Ces bilans illustrent bien la grande diversité climatique et agronomique au Québec ».

L’année 2007 s’est généralement bien déroulée pour les récoltes. Dans l’ensemble, les conditions climatiques du début de la saison ont été favorables à l’ensemencement, à la plantation et à la levée des cultures. Celles de la seconde moitié ont toutefois été moins propices à la croissance de certaines cultures dans certaines régions. En effet, les épisodes d’excès de pluie et de sécheresse, ainsi que la grêle et l’excès de chaleur ont causé des dommages, en plus des insectes et des maladies. Par contre, les récoltes à l’automne ont été facilitées par de très bonnes conditions climatiques dans l’ensemble. Globalement, les rendements ont été autour des moyennes ou supérieurs à celles-ci. Les adhérents à l’assurance récolte ont signalé 7 461 avis de dommages.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires