La Financière agricole fait le point sur sa situation financière

Lévis (Québec), 1 novembre 2007 – Dans un reportage diffusé hier soir sur les ondes de Radio-Canada, on laissait entendre que La Financière agricole du Québec enregistrait, pour une deuxième année consécutive, un déficit de 600 millions de dollars. Les chiffres évoqués étant erronés, La Financière agricole a demandé et obtenu que le reportage soit retiré des ondes. Toutefois, par souci de clarté et de transparence, La Financière agricole tient à faire une mise au point sur sa situation financière.

La Financière agricole du Québec a été créée en 2001. Elle a depuis cumulé des surplus d’opération chaque année, et ce, jusqu’à l’année dernière, où elle a enregistré un déficit cumulé de 86,7 millions de dollars.

Par ailleurs, La Financière agricole gère des fonds fiduciaires, dont l’Assurance-récolte (ASREC), qui compte un surplus de 73,4 millions de dollars, le Fonds d’assurance-prêts agricoles et forestiers (FAPAF), qui enregistre également des surplus de l’ordre de 92,8 millions et l’Assurance-stabilisation des revenus agricoles (ASRA) qui enregistre un déficit de 597 millions de dollars. Le déficit du fonds ASRA est attribuable principalement à la conjoncture des dernières années dans les secteurs du boeuf, du maïs et, plus récemment, du porc. Notons que les deux tiers de ce 597 millions sont à la charge du gouvernement du Québec et que l’autre tiers est à la charge des producteurs. Rappelons, de plus, que seize productions agricoles bénéficient du programme ASRA.

Le déficit du fonds ASRA est un déficit actuariel qui varie selon la conjoncture prévalant dans les différentes productions. En fait, lorsque les revenus issus du marché sont inférieurs aux coûts de production, les producteurs agricoles reçoivent une compensation. Un peu à la manière d’une assurance automobile, les producteurs paient ensuite une surprime afin de renflouer le fonds. L’ensemble des fonds fiduciaires gérés par La Financière agricole font l’objet, tous les cinq ans, d’une étude actuarielle réalisée par des actuaires externes.

La Financière agricole réaffirme qu’elle est en mesure de respecter l’ensemble des engagements financiers convenus avec les producteurs agricoles pour l’année en cours.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires