La Financière agricole hausse son plafond d’intervention à 5 M$

Saint-Romuald (Québec), 3 avril 2006 – Le président-directeur général de La Financière agricole du Québec, M. Jacques Brind’Amour, est heureux d’annoncer une hausse du plafond d’intervention en matière de financement. Pour les prêts à terme, il passera de 2 millions à 5 millions de dollars. Cette décision est en vigueur depuis le 1er avril.

« Cette modification vise à répondre à l’évolution des besoins de notre clientèle. Je suis convaincu que ces changements contribueront à une offre de produits en financement mieux adaptée à la réalité économique des entreprises agricoles d’aujourd’hui dans leurs projets de développement, » a affirmé le président-directeur général. En effet, l’entreprise agricole évolue. Il est désormais courant de constater le regroupement de plusieurs générations ou de plusieurs membres d’une même famille au sein d’un projet commun d’entreprise.

En outre, cette modification du plafond d’intervention est accompagnée d’un ajustement de la tarification pour les prêts à terme. Ainsi, les frais passeront de 0,75 % à 0,5 % du montant approuvé, et ce, peu importe le montant emprunté. Notons que cette diminution du taux s’appliquera sur les nouveaux fonds empruntés et sera plus avantageuse pour les projets de financement de moins de 1 million de dollars.

Avec un encours de prêts garantis qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à près de 4 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui oeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires