La première coupe de foin…. pas facile !

experts_fourragers_Jean-Yves Cloutier-1

*La première coupe 2015 n’ a pas été facile pour plusieurs. En effet, cette opération a besoin d’une séquence de beau temps sec d’au moins de 3 à 4 jours, mais depuis le début de juin, Dame Nature ne se gêne pas sur le débit d’humidité.

Pour ceux qui ont terminé
Pour ceux qui ont terminé, les rendements étaient-ils acceptables? On a réalisé à plusieurs endroits que les dommages hivernaux étaient plus importants que la pousse le laissait paraître. Il est donc fortement recommandé pour ces parcelles de revenir avec une fertilisation ajustée aux espèces en place afin de maximiser le plein potentiel de rendement des prochaines coupes et ainsi planifier un resemis de ces parcelles soit l’an prochain ou à l’automne 2015.

Pour ceux qui espèrent le beau temps
Vous devrez ajuster la régie à la situation. Étant donné que les espèces sont en pleine maturité et que les conditions de sols sont très humides, il est donc très important d’appliquer la régie de récolte la plus efficace possible afin d’accélérer les opérations de récolte et ainsi conserver les valeurs alimentaires actuelles.

1- Faucher avec le déflecteur à largeur maximum (Accélérer le séchage)
a. Andain 70 % de largeur de coupe (Voir tableau C)
b. Herbe exposé à lumière garde les stomates de la plante ouvertes plus longtemps et accélère le séchage

expert fourrager 1re coupe foin1
Les stomates sont les pores de la plante qui permettre de libérer 80 – 90 % de l’humidité lorsqu’ils demeurent ouvertes

c. Tableau : Largeur Andain vs heures de séchage

Source: Valacta mai 2010

Source: Valacta mai 2010

Source Valacta mai 2010

2- Couper plus haut : Hauteur de coupe (7 cm)
a. Favoriser la ventilation des andains (perte humidité plus rapide)
b. Concentrer le rapport feuilles/tiges (meilleure valeur alimentaire)
c. Éviter de ramasser les résidus de culture (meilleur conservation)
d. Favoriser une meilleure reprise (accélère processus photosynthèse)

3- Éviter tous conditionnements de la récolte
a. Éviter de briser les tiges
b. Empêcher la principale voie de sortie de l’humidité

4- Affuter adéquatement les couteaux de la fourragère.

a. Améliore les conditions de fermentation (moins coulage des silos)
b. Économie d’énergie.
c. Minimise l’usure des machines

5- Favoriser une bonne compaction des ensilages
a. Accélérer le processus de fermentation.

b. Diminuer les pertes par la respiration du fourrage.
c. Conserver le maximum de valeur alimentaire du fourrage

L’amélioration des opérations de récolte ne ramèneront pas les valeurs alimentaires perdues mais pourront tout au moins conserver leur valeur actuelle en diminuant les délais de récolte. Bonne fin de première coupe de foin.

*Texte écrit par Jean-Yves Cloutier et réalisé en la collaboration  avec le Conseil québécois des plantes fourragères (CQPF).

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Le Bulletin des agriculteurs's recent articles

Commentaires