La productivité ou le confort ?

Est-il nécessaire de sacrifier le bien-être des vaches au profit de la productivité ? Non, répondent des chercheurs américains de l’état du Wisconsin. Les fermes les plus productives font, elles aussi, des choix pour favoriser le confort des vaches et réduire l’incidence des boiteries.

Ces chercheurs, associés à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université du Wisconsin cumulent des données sur les pratiques des fermes laitières depuis des années. Grâce à leurs nouvelles conclusions, ils souhaitent pouvoir répondre aux récentes interrogations des consommateurs et des activistes des droits des animaux. Ceux-ci se disent inquiets de l’augmentation incessante de la productivité des vaches. Ils ne croient pas que la productivité soit compatible avec le bien-être animal.

Les premières données recueillies auprès de 557 producteurs laitiers du Wisconsin permettent de conclure que les animaux ayant droit à des stalles couvertes d’une épaisse couche de litière souffrent moins de boiteries que ceux logés sur des matelas. Avec une prévalence de 12 %, les enflures au niveau des jarrets étaient cependant trop fréquentes aux yeux des chercheurs.

Les troupeaux étudiés produisant 95 livres (43,1 kg) par vache par jour en moyenne.

Les chercheurs se sont montrés très encouragés par leurs premiers résultats prétextant qu’ils prouvent que productivité peut rimer avec confort et bien-être. Selon eux, ces premiers résultats confirment que les vaches n’ont pas nécessairement besoin de brouter aux champs pour bien produire et demeurer en santé.

Pour en savoir plus, lisez l’article complet en anglais.

Commentaires