La Royal Winter Fair passe en virtuel

La plus importante exposition agricole du pays, la Royal Winter Fair qui a lieu à chaque automne à Toronto, se déroule malgré tout cette année mais sous une version complètement modifiée en raison de la COVID-19.

Les organisateurs ont décidé d’aller de l’avant bien que la principale caractéristique, soit la participation de candidats à différentes compétitions ainsi que le public, ait dû être évacuée.

Exit donc les prestigieuses compétitions animales. À la place, les visiteurs virtuels pourront voter pour couronner des gagnants dans les catégories laitière et boucherie regroupant les animaux victorieux des huit dernières années (2012-2019).

La compétition en ligne a débuté le 10 novembre et se terminera le 14 novembre.

Des pavillons virtuels ont aussi été mis en place pour permettre aux producteurs et au public d’échanger. Une foire virtuelle d’emplois en agriculture et des séminaires destinés aux étudiants font aussi partie de la programmation.

Dans d’autres catégories, les compétitions auront lieu. Les produits comme le miel et le sirop d’érable ont été acceptés. Les producteurs ont pu soumettre leurs produits au cours des six dernières semaines. Dans certaines catégories, les inscriptions sont en hausse (miel, sirop d’érable et confitures) tandis qu’elles ont diminué dans d’autres (fromages, beurres et crèmes glacées).

La composante virtuelle de l’exposition pourrait être là pour rester, selon le directeur général Charlie Johnstone qui estime que cette formule a un grand potentiel de croissance. Ce dernier a indiqué qu’une version en ligne pourrait se tenir soit simultanément ou à une autre période de l’année.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires