Laval et Laurentides : les résultats obtenus par La Financière agricole en 2004-2005

Québec (Québec), 29 juin 2005 – Les données du rapport annuel 2004-2005 de La Financière agricole, déposé le 15 juin dernier à l’Assemblée nationale, indiquent que l’organisme, en appuyant financièrement les productrices et producteurs agricoles des régions de Laval et des Laurentides, contribue au développement de leurs entreprises et à la vigueur de l’économie régionale.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Yvon Vallières, a tenu à souligner que « La Financière agricole a encore su respecter ses engagements et offrir un service de première ligne d’une grande efficacité. C’est parce qu’elle a une vision stratégique de l’avenir qu’elle est devenue un acteur incontournable dans le développement régional, l’adaptation des entreprises à leur environnement et la vitalité économique du Québec ».

« Les interventions de La Financière agricole dans Laval et les Laurentides, tant en financement qu’en assurance, ont démontré que l’organisation a su faire preuve d’ouverture et d’adaptation dans ses interventions et proposer des actions performantes pour répondre aux besoins et aux attentes de la clientèle », a pour sa part mentionné son président-directeur général, M. Jacques Brind’Amour.

Il a précisé que La Financière agricole a autorisé 233 prêts, qui totalisent 37 millions de dollars. L’encours total garanti dans ces régions s’élève maintenant à 173 millions. Les ouvertures de crédit autorisées par La Financière agricole ont atteint 0,3 million de dollars. Par ailleurs, 0,4 million ont été accordés cette année à la relève dans le cadre du nouveau Programme d’appui financier à la relève agricole.

Les programmes d’assurance et de protection du revenu de La Financière agricole ont permis aux entreprises de ces régions de minimiser l’impact des différents risques climatiques et les fluctuations des prix du marché, notamment dans le secteur bovin à la suite de la crise de la vache folle ou ESB. Ainsi, 268 entreprises ont bénéficié du Programme d’assurance récolte, pour des indemnités totales de plus de 1 million de dollars. Par ailleurs, 579 entreprises ont reçu, à titre de compensation pour leur baisse de revenu, 11 millions du Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). L’ensemble des valeurs assurées par La Financière agricole dans ces régions s’élève à 85 millions de dollars. Quant au Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA), administré par La Financière agricole, 889 entreprises s’y sont déjà inscrites.

M. Brind’Amour a aussi affirmé que « La Financière agricole a une approche qui place la clientèle au coeur de ses actions. Elle a encore démontré cette année qu’elle est une organisation de première ligne, décentralisée, et qui sait s’adapter aux réalités régionales ».

Avec un encours de prêts garantis qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à près de 4 milliards, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui oeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires