Le Programme de salubrité des aliments à la ferme pour les pommes de terre passe avec succès l’examen technique des gouvernements

Ottawa (Ontario), 20 décembre 2006 – Le programme national de salubrité des aliments à la ferme établi par le Conseil canadien de l’horticulture, à l’intention des producteurs et des emballeurs de pommes de terre du Canada, a été formellement reconnu par une équipe d’experts techniques des gouvernements fédéral et provinciaux. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) aremis, à la fin de novembre, la Lettre de conclusion avisant que l’examentechnique rigoureux avait été complété avec succès.

Au cours de l’examen exhaustif, les représentants gouvernementaux ontévalué la rigueur scientifique et le fondement technique du modèle HACCP(analyse des risques et maîtrise des points critiques) pour ce qui a trait àla production de pommes de terres, ainsi que des exigences et des procéduresprésentées dans Guide de salubrité des aliments à la ferme pour le producteuret l’emballeur de pommes de terre, élaboré par le CCH.

« Nous sommes très heureux d’avoir obtenu l’approbation du gouvernement »,a déclaré Paul LeBlanc, président du Comité pour la salubrité des aliments duCCH. « Il nous est très important d’atteindre les normes élevées qu’ont fixéesles gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Cette lettre témoignede la validité technique de notre programme et confirme que nos documentsreflètent l’adoption d’une méthode d’analyse des risques à l’égard de lasalubrité des aliments qui est reconnue à l’échelle internationale. »

Le Programme de salubrité des aliments à la ferme du CCH est le fruit denombreuses années de travail de collaboration entre des représentants dusecteur – dont des producteurs, des emballeurs et des acheteurs – et desexperts techniques de partout au pays. Les membres du CCH ont cherché àétablir un programme efficace, pratique et exhaustif de salubrité des alimentsqui est fondé sur les principes HACCP et qui s’appuie sur les meilleuresdonnées scientifiques disponibles.

Le modèle HACCP approuvé par le gouvernement permet de déterminer tousles risques potentiels à chaque étape de la production et décrit les mesuresde contrôle à prendre pour réduire ces risques. Cette approche proactive, quipermet d’atténuer les risques de contamination, est basée sur la préventionplutôt que sur la mise en oeuvre d’analyses de produits ou sur la résolutiond’un problème après un incident.

« Le processus d’examen du gouvernement est très exigeant », a déclaréKeith Kuhl, président du Comité pour la pomme de terre du CCH. « Le secteur afait oeuvre de chef de file dans l’établissement d’un programme de salubrité àla ferme pour les pommes de terre. Il est rassurant de savoir que lesgouvernements fédéral et provinciaux ont reconnu ses rigoureux fondementstechniques. Les consommateurs peuvent être assurés que les producteurs et lesemballeurs de pommes de terre du Canada ont adopté une approche valable àfondement scientifique pour gérer les risques relatifs à la salubrité desaliments dans les exploitations agricoles et les postes d’emballage. »

Le programme a pour but de fournir au secteur un outil convivial etabordable qui aide les producteurs à consigner leurs procédures et à prendreles mesures nécessaires pour assurer la salubrité des aliments à la ferme,depuis l’étape de l’ensemencement jusqu’à l’expédition des produits emballés.Sanctionné par le gouvernement, le Guide de salubrité des aliments à la fermepour le producteur et l’emballeur de pommes de terre définit les bonnespratiques agricoles et les procédures à mettre en oeuvre pour les diversvolets d’une exploitation agricole, qui incluent, entre autres, les bâtimentset l’équipement, l’utilisation des intrants agricoles et les pratiquesd’hygiène des employés.

Le Conseil canadien de l’horticulture (CHC) a adopté, dès les années1990, une approche proactive à l’égard de la salubrité, concrétisée par sonprogramme national de salubrité à la ferme destiné aux producteurs canadiensde fruits et de légumes frais. Il poursuit l’élaboration de sept autres guidesdestinés à divers groupes de producteurs spécialisés. Le leadership du secteuren matière de salubrité témoigne de l’importance qu’accordent les producteurscanadiens de fruits et de légumes à la question de la salubrité des alimentset de leur engagement à répondre à la demande de fruits et de légumes sains etde grande qualité.

Le CCH tient à souligner le soutien d’Agriculture et AgroalimentaireCanada, qui a fourni une aide financière au CCH pour l’élaboration de sonProgramme de salubrité des aliments à la ferme.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil canadien de l’horticulture (CCH)
http://www.hortcouncil.ca/

Commentaires