Le Québec, terre de propriétaires

En Amérique du Nord, c’est au Québec que les producteurs agricoles sont les plus nombreux à cultiver des terres qu’ils possèdent. Ailleurs, la proportion de terres en location est beaucoup plus élevée.

Le Bulletin.com a fouillé pour vous dans les chiffres de Statistiques Canada, effectué quelques calculs, et constaté qu’en matière de propriété des terres agricoles, le Québec est véritablement une société distincte.

Publiées mai dernier, les plus récentes Données sur les exploitations et les exploitants agricoles révèlent qu’à l’échelle du Canada, 61,5 % des terres agricoles sont exploitées par leur propriétaire.

Statistiques Canada fait état de « davantage de locataires, moins de propriétaires », en raison d’une diminution de sept millions d’acres à être cultivées par leur propriétaire, entre 2006 et 2011. « En proportion de la superficie agricole totale, les terres possédées sont en baisse constante à chaque recensement depuis 1976 », peut-on lire dans un rapport sur le Recensement de l’agriculture en 2011.

Au Québec, le portrait est différent. Quelques calculs nous permettent de constater que sur les 3,3 millions d’hectares en culture, 84 % sont exploités par leur propriétaire et 16 % sont loués des autres.

Entre 2006 et 2011, ces proportions n’ont à peu près pas changé.

En Ontario, les producteurs agricoles déclarent cultiver sur des terres qui leur appartiennent dans une proportion de 70 %. Environ 29 % des terres agricoles seraient louées.

En Saskatchewan, seulement 64 % de terres sont exploitées par leur propriétaire.

Aux États-Unis, le portrait de la propriété des terres varie d’un état à l’autre. Selon le service de recherche du USDA, la proportion des terres en location à l’échelle du pays a connu une lente progression pour atteindre un sommet de plus 40 % en 1992. Depuis, cette proportion a chuté à 38 % (données de 2007) de terres détenues par des « non-operating landowners » (propriétaires non-exploitants).

Dans les états à forte production agricole, comme en Ohio, en Indiana, en Iowa et au Kansas, la proportion de terres en location dépasse les 50 %. Cette situation prévaut dans tous les comtés qui longent le Mississippi. Au Minnesota, au Michigan et dans les états frontaliers au sud du Québec, la proportion des terres en location chute à 25 % et moins.

Commentaires