Le sirop d’érable poursuit son ascension mondiale

Montréal (Québec), 26 mars 2008 – Le succès que remporte l’érable au Québec et dans le monde ne cesse de s’accroître. Plusieurs mesures ont été mises en place au cours de la dernière année afin d’augmenter à la fois laproduction de sirop d’érable et sa promotion. L’année 2007 a été excellente du point de vue de la consommation du sirop d’érable et tout a été fait pour que 2008 soit exceptionnelle.

Le nouveau président de la Fédération des producteurs acéricoles duQuébec, M. Serge Beaulieu, qui succède à M. Pierre Lemieux après 15 années àla présidence, trace le bilan suivant de l’année 2007-2008 : « On constate deplus en plus que les mesures que nous avons prises pour désaisonnaliser lesproduits de l’érable, entre autres, la publication de livrets de recettesestivaux et pour le temps des fêtes, de publicités dans des magazines et derecettes sur notre site Internet sucrezmieux.ca, commencent à porter fruits.Les consommateurs réalisent que le sirop d’érable, qu’ils utilisaientessentiellement au déjeuner, a de multiples usages et peut être consommé àn’importe quel repas de la journée. Un bon travail d’éducation est fait etcontinuera de se faire. »

Les ventes de sirop d’érable toujours en progression
Tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, les ventes de sirop ne cessentd’augmenter. Selon ACNielsen, les ventes unitaires de sirop d’érable dans lesépiceries et dans les magasins de grande surface au Québec ont augmenté de57 % en 2007 par rapport à 2006. Cela représente une hausse des ventes de 42 %en valeur monétaire.

Les exportations mondiales se sont également accrues au cours de ladernière année. En 2007, les exportations se chiffraient à 217,4 millions dedollars, une augmentation de 13 % par rapport à 2006. En ce qui concerne lesvolumes de production, il s’est vendu 81,5 millions de livres de siropd’érable en 2007 comparativement à 79,1 millions en 2006. Cet écart a étécomblé par la réserve stratégique de sirop d’érable de la FPAQ.

Rappelons que 80 % de la production québécoise est exportée,principalement aux Etats-Unis, au Japon et en Allemagne. La productionannuelle québécoise, quant à elle, a été de 61,7 millions de livres, ce quireprésente 76 % de la production mondiale.

Augmentation de la capacité de production
Les deux dernières années ont certes été marquées par la baisse desstocks de sirop d’érable en entrepôt : la réserve est à son niveau le plusbas. Les exportations sont en hausse continue, mais la mauvaise température anui à l’équilibre des réserves, la récolte de 2007 ayant été la pire en40 ans.

Pour augmenter les réserves de sirop d’érable, la Fédération desproducteurs acéricoles a formulé une demande à la Régie des marchés agricoleset alimentaires du Québec (RMAAQ). Cette dernière a accepté, en octobre 2007,d’augmenter les quotas de production de sirop d’érable de 75 % à 90 %. Deplus, la possibilité de produire 10,5 millions de livres de sirop a étéofferte aux producteurs, tant pour le démarrage d’une nouvelle entreprise quepour la modernisation d’installations ou l’agrandissement d’entreprisesexistantes, ou pour permettre à des entreprises dites « mal habillées » deproduire à leur juste valeur. Globalement, c’est 34 % de plus que lesacériculteurs pourront produire à compter de la prochaine récolte.

De plus, lors d’un tirage au sort organisé le 29 février dernier,166 nouveaux producteurs se sont partagé la production de 1,2 million delivres de sirop d’érable, ce qui représente environ 481 009 entailles, tantsur des terres publiques que privées. Les projets pigés visaient différentsbuts, dont celui de prendre la relève de l’entreprise familiale. Cette mesurecontribuera à assurer la pérennité de l’industrie par une production constantede sirop d’érable à court, à moyen et à long termes.

Les producteurs tournés vers l’avenir
Les producteurs acéricoles sont heureux que leurs efforts collectifsaient mené la production sur la bonne voie. Leur souhait pour l’avenir est depréserver leurs revenus et d’obtenir un soutien équitable, à l’instar d’autrescultures. Tout est mis en place pour obtenir une récolte record : il n’y aplus qu’à attendre l’oeuvre de Dame Nature!

A propos de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec
Fondée en 1966, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec a pourmission de développer les intérêts économiques, sociaux et moraux de ses7 300 entreprises acéricoles membres. Elle représente des hommes et des femmesqui ont choisi de travailler ensemble, en privilégiant la mise en marchécollective de leur produit. Grâce à la qualité de leur travail, le Québecaffiche aujourd’hui près de 80 % de la production mondiale de sirop d’érable.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs acéricoles du Québec
http://www.siropderable.ca

Commentaires