Le Vietnam va vacciner ses poulets contre la grippe aviaire

Hanoi (Vietnam), 30 juin 2005 – Le Vietnam commencera en août la vaccination de la volaille contre la grippe aviaire, qui a tué 19 personnes dans le pays depuis décembre dernier, a-t-on appris de sources officielles.

« La vaccination commencera en août dans les provinces de Tien Giang (sud) et Nam Dinh (nord) », a indiqué Dau Ngoc Hao, directeur adjoint du département de santé animale du ministère de l’Agriculture. « La vaccination de masse commencera ensuite en octobre », a-t-il ajouté en précisant que les produits seront importés de Chine et des Pays-Bas.

Le gouvernement estime par ailleurs que les mesures réclamées pour la lutte contre la maladie, notamment l’abattage des poulets malades, sont insuffisamment respectées.

« Beaucoup de fermiers n’ont pas admis la nécessité de tuer les volailles contaminées », a indiqué Bui Quang Anh, directeur du même département, à l’agence de presse Vietnam News. « En réalité, seuls 10% des oiseaux testés positifs ont été détruits car les éleveurs ne sont pas satisfaits des mesures du gouvernement ».

Cette semaine, Hanoï a décidé d’augmenter à 18,000 dongs (0,95 euros) la compensation par animal abattu.

Mercredi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a revu à la baisse le risque imminent de pandémie de grippe aviaire. Une équipe de chercheurs étrangers n’a en effet trouvé au Vietnam aucune indication que le virus avait muté.

Ces découvertes vont à l’encontre des craintes exprimées ces dernières semaines sur la possibilité d’une transmission plus facile de la maladie entre humains et du déclenchement rapide d’une pandémie mondiale.

Un médecin de la capitale a par ailleurs confirmé la mort d’un homme de 73 ans testé positif à la grippe aviaire mardi.

Une fois validé par le ministère de la Santé, ce cas portera à 55 le nombre de décès officiellement attribués à la grippe aviaire depuis fin 2003 dans toute la région, dont 39 Vietnamiens, 12 Thaïlandais et 4 Cambodgiens.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation mondiale de la santé (OMS)
http://www.who.int/

Commentaires