Élection de Clare Schlegel à la présidence du CCP

Ottawa (Ontario), 14 juillet 2004 – Lors de la récente assemblée générale du Conseil canadien du porc (CCP), M. Clare Schlegel a reçu l’appui de ses pairs à l’échelle nationale et représentera les intérêts de l’industrie canadienne du porc au cours de la prochaine année.

M. Schlegel, un producteur de porc de Tavistock, en Ontario, a remercié ses pairs de l’avoir choisi pour représenter l’industrie du porc, un secteur qui, en 2003, a généré plus de 3,4 milliards de dollars en recettes agricoles. «L’industrie canadienne du porc apporte une contribution essentielle à l’économie du pays. Je suis honoré que mes pairs m’aient choisi pour aider à forger l’avenir de notre industrie et j’anticipe avec plaisir de pouvoir travailler avec eux à relever les défis et à tirer parti des possibilités que nous réserve la prochaine année», a-t-il déclaré.

M. Schlegel siégera au nouveau Comité exécutif récemment élu, en compagnie de M. Édouard Asnong, président sortant et premier vice-président (Québec), de M. Florian Possberg, deuxième vice-président (Saskatchewan), de M. Stanley Boudreau (Nouvelle-Écosse), de M. Jack Moerman (Alberta), de M. Jerry Gelderman (Colombie-Britannique), et de M. Karl Kynoch (Manitoba).

M. Schlegel a remercié le président sortant, M. Édouard Asnong, pour les sept années qu’il a consacrées à la présidence du CCP. «Nous remercions Édouard du dévouement dont il a fait preuve envers l’industrie. Du fait que nous continuerons à travailler ensemble et que nous tirerons parti de l’expérience des membres du présent Conseil d’administration, nous avons placé l’industrie en bonne position pour continuer à jouer son rôle de chef de file mondial dans le secteur de la production porcine», a-t-il ajouté.

Au cours de l’assemblée qui s’est tenue les 8 et 9 juillet, à Abbotsford, en Colombie-Britannique, les membres du Conseil d’administration du CCP ont discuté d’un certain nombre de questions et d’initiatives importantes, dont la promotion du porc au Japon, des récentes accusations en matière de droits compensateurs et antidumping émises par le US National Pork Producers Council, de la reconnaissance par le gouvernement fédéral des programme de salubrité des aliments, des projets nationaux de traçabilité pour le secteur du porc, de l’état de préparation et de la planification d’urgence en ce qui a trait aux maladies animales d’origine étrangère, du bien-être des animaux, de la nutrition et des initiatives environnementales, comme le Programme d’atténuation des gaz à effet de serre pour le secteur agricole canadien.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil canadien du porc (CCP)
http://www.canpork.ca/

Commentaires