L’effet du Gaucho sur les abeilles sera vérifié par une expertise

Nantes (France), 6 mai 2004 – Le ministre de l’Agriculture, Hervé Gaymard, a indiqué lors d’un déplacement à Nantes (Loire-Atlantique) qu’il avait demandé une expertise scientifique concernant les effets de l’insecticide Gaucho, encore utilisé pour le traitement du maïs, sur les abeilles.

« J’aurai les résultats à la fin du mois de mai et je prendrai alors ma décision » quant à une éventuelle interdiction de ce produit accusé par les apiculteurs de tuer les abeilles, a déclaré M. Gaymard lors d’une conférence de presse.

Le Conseil d’Etat avait annulé fin mars la décision prise en janvier 2003 par le ministère de l’Agriculture de maintenir l’autorisation de mise sur le marché du Gaucho – fabriqué par Bayer – pour le maïs.

La décision du Conseil d’Etat n’a pas entraîné une interdiction du produit mais oblige seulement le ministère à se prononcer à nouveau.

En revanche, le Conseil avait estimé qu’il n’y avait pas lieu de statuer sur la demande d’abrogation de l’autorisation d’utiliser le Gaucho pour le tournesol, déjà suspendue depuis 1999.

Un autre insecticide, également accusé de nuire aux abeilles, le Régent, est sur la sellette: en février, le ministre a décidé de suspendre la vente des insecticides à base de fipronil produits par le groupe BASF.

« Pour le Régent, la France est le seul pays du monde à avoir appliqué le principe de précaution », s’est félicité M. Gaymard. « Pour le Gaucho, nous sommes à la moitié du chemin », a-t-il relevé.

Le ministre était venu inaugurer les 9e Floralies de Nantes au Parc expo de la Beaujoire. Interpellé sur un stand par des apiculteurs qui lui ont remis une pétition, il a assuré que l’expertise commandée se ferait dans le cadre d’une « procédure contradictoire ».

Une autre étude sera menée concernant la molécule fipronil, utilisée également dans les colliers anti-tiques pour chiens, a indiqué M. Gaymard.

Source : AFP

Commentaires