Légère remontée du prix du maïs

29 novembre 2010 – Pour la première fois depuis le début du mois de novembre, le prix du maïs a terminé la semaine à la hausse. Sur le contrat à terme de décembre 10, il a ainsi gagné 0,0875 $US/boisseau (3,50 $CAN/TM), pour clôturer à 5,39 $US/boisseau (216,74 $CAN/TM).

Cette hausse n’aura cependant pas été appuyée par un volume important de transaction à la bourse alors que les marchés se sont préparés en vue du congé du Thanksgiving aux États-Unis. Il faudra donc attendre un peu avant de statuer que le prix du maïs aurait atteint un creux définitif et qu’une nouvelle hausse intéressante de sa valeur pourrait par la suite avoir lieu.

Parmi les nouvelles de la semaine du côté du maïs, il est intéressant de noter que pour la première fois depuis plusieurs semaines, les ventes à l’exportation de maïs américain semblent avoir repris un peu de tonus. Celles-ci demeurent relativement faibles par rapport à la moyenne des cinq dernières années, mais le fait qu’elles progressent laisserait présager que, avec la baisse des prix des dernières semaines, les acheteurs internationaux de maïs seraient finalement de retour et prêts à reprendre leurs activités.

À ce sujet, la Chine ne serait pas en reste puisqu’en tentant de réduire l’inflation domestique alimentaire qu’elle connaît présentement, elle a été forcée d’ouvrir les portes de ses importantes réserves de grains. À moyen terme, ceci laisse présager qu’invariablement, la Chine sera aussi forcée de réaliser tôt ou tard de nouveaux achats importants de grains sur les marchés internationaux, perspective très intéressante pour les prix des grains.

Prix du soya

Malgré le faible volume de transaction au cours de la semaine dernière à la Bourse de Chicago, le prix du soya a pu bénéficier des incertitudes en Amérique du Sud pour reprendre du tonus après deux semaines de recul. Sur le contrat à terme de janvier 11, il a gagné 0,2150 $US/boisseau (8,04 $CAN/TM) pour clôturer la semaine à 12,3850 $US/boisseau (464,82 $CAN/TM).

Après un vigoureux début d’année, les ventes à l’exportation de soya américain à 673 877 tonnes cette semaine ont cependant continué d’être décevantes pour une troisième semaine consécutive.

Par contre, comme c’est le cas du côté du maïs, la situation en Chine ainsi que la baisse de la valeur du prix du soya des dernières semaines pourraient changer la donne très bientôt, ce qui supporterait éventuellement une nouvelle hausse du prix du soya. La situation en Amérique du Sud, alors que des prévisions de conditions toujours très sèches demeurent en vigueur, doit aussi être surveillée puisqu’elle pourrait rapidement forcer à la hausse le prix du soya si des averses significatives ne surviennent pas très rapidement.

Techniquement, sur le contrat à terme de janvier 11, le prix du soya continue de suivre sans difficulté sa tendance haussière à long terme établie depuis le début du mois de juillet dernier.

À court terme, il est intéressant de remarquer aussi qu’il semble qu’un creux définitif à 11,76 $US/boisseau (432 $US/TM) ait été marqué la semaine dernière. Ceci révèle que les marchés ne seraient certainement plus en mesure de faire baisser davantage le prix du soya pour l’instant et qu’à partir d’un niveau de prix près de 12 $US/boisseau (441 $US/TM), les acheteurs seraient prêts à prendre à nouveau position. Il faut donc continuer de surveiller de près ce niveau de prix puisqu’il servirait éventuellement d’assise solide sur laquelle le prix du soya pourrait s’appuyer pour reprendre le chemin de la hausse ou non.

Plus d’information sur www.grainwiz.com

à propos de l'auteur

Commentaires