Les agriculteurs français réticents face au e-commerce

Internet ne s’est encore pas transformé en véritable outil de travail pour les agriculteurs. Si le nombre des exploitants connectés à Internet est en augmentation (20 000 selon l’Action de coordination technique agricole et 30 000 selon l’institut BVA), ces derniers semblent préférer la recherche documentaire et la messagerie aux activités BtoB et BtoC aujourd’hui réalisables sur certains sites.

La société Hyltel Base, éditrice du site Web-Agri.com a commandé à Stracom une étude réalisée auprès de 412 agriculteurs français, questionnés par téléphone en septembre 2000*. Seulement un quart d’entre eux (soit 28 %) ont déclaré ne pas utiliser Internet pour l’exploitation mais pour un usage autre que professionnel. Les 72 % restant ont ensuite été plus spécifiquement interrogés sur leurs usages spécifiques du Web. L’agrinaute est en moyenne agé de 39 ans ( 42 % ont entre 35 et 44 ans) nous apprend tout d’abord l’étude, qui souligne que 26 % des utilisateurs possèdent leur site Internet et que 28 % projettent d’en créer un. Les trois quarts d’entre eux se connectent régulièrement pour consulter la messagerie ou consulter un site (tous les jours pour 37 % d’entre eux et plusieurs fois par semaine à 41 %).

Leurs activités principales restent la recherche de documentation ou d’information (89 % ) et la messagerie (81 %). Surtout, si les achats en ligne ont déçà été pratiqués par 17 % des agriculteurs interrogés, 5 % seulement l’ont fait pour des produits agricoles et 12 % pour des achats personnels. La vente en ligne est quant à elle pratiquée par à peine plus de 8 % des agriculteurs connectés. Les produits phyto-sanitaires relatifs aux grandes cultures (semences, engrais, produits de traitements)ont été les plus cités parmi parmi les achats en ligne. Si les places de marché intéressent 40 % des personnes interrogées, elles se classent cepednat au troisième rang des moyens de e-commerce cités , après les groupements d’achats et les sites de ventes aux enchères.

Enfin, l’enquête nous apprend que la moitié des agriculteurs utilisant Internet pour leur exploitation visitent un à quatre sites spécialisés. 15 % (souvent des viticulteurs) ne consultent pas de site agricole mais utilisent seulement l’outil pour la messagerie et/ou la vente en ligne sur leur site personnels. Trois sites totalisent près de 50 % des réponses citées en premier choix par les agrinautes : AgriOnline ( 20 % en premier choix), Terre-net (15 % ) et Web-Agri (11 % ). Viennent ensuite Agrifirst, Agranet et la Météo.

*selon un échantillon représentatif possible des productions agricoles en France.

Source : france.internet.com

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agranet

http://www.agranet.fr/

Agrifirst.com

http://www.agrifirst.com/

AgriOnline

http://www.agrionline.com/

Terre-Net

http://www.terre-net.fr

Web-Agri

http://www.web-agri.fr/

Commentaires