Les dirigeants agricoles canadiens se joignent aux discussions commerciales et défendent avec vigueur la position canadienne

Cancun (Mexique), 11 septembre 2003 – Des dirigeants agricoles canadiens ont rencontré leurs homologues étrangers cette semaine pour discuter de questions clés et pour transmettre des messages communs aux ministres qui assistent à la 5e rencontre ministérielle de l’OMC à Cancun, au Mexique.

Le Canada, de concert avec d’autres dirigeants agricoles appartenant au Groupe Cairns, a émis une déclaration conjointe, exhortant les ministres à réduire les dépenses élevées, à améliorer considérablement l’accès aux marchés et à éliminer toutes les formes de subsides à l’exportation. Les dirigeants agricoles ont également demandé aux ministres d’éliminer les lacunes dans l’accord actuel et de chercher à apporter des réformes utiles au commerce agricole mondial dans le contexte des négociations du Doha Round.

« L’objectif ultime doit être l’adoption de règles commerciales qui sont justes et équitables pour tous », a souligné Bob Friesen, président de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA). « Cela veut dire qu’il faut éliminer les inégalités découlant de l’Uruguay Round. Nous ne pouvons juste empiler de nouvelles règles commerciales sur les anciennes. Si nous ne parvenons pas à appliquer les règles de l’Uruguay Round, nous ne parviendrons pas à appliquer de nouvelles règles. »

Les dirigeants agricoles canadiens ont soulevé leurs préoccupations auprès de Stuart Harbinson, président du Comité des négociations de l’OMC sur l’agriculture, et auprès de l’honorable Franz Fischler, Commissaire à l’agriculture de l’Union européenne et de l’honorable Roberto Rodrigues, ministre de l’agriculture du Brésil, qui a communiqué des observations aux délégués lors de la réunion de la Fédération internationale des producteurs agricoles, qui s’est également tenue à Cancun cette semaine.

La FCA a tenu une réunion pour les représentants d’organisations internationales d’agriculteurs qui ont signé la Déclaration conjointe visant l’adoption par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) de règles justes et équitables. Les dirigeants agricoles ont discuté de la façon dont les agriculteurs dans le monde entier peuvent unir leurs efforts pour s’assurer que les politiques dans le domaine de l’alimentation et l’agriculture profitent aux producteurs. Les dirigeants agricoles ont discuté également de la nécessité de politiques qui amélioreront la durabilité économique des producteurs, protégeront l’autonomie de chaque pays pour ce qui est de l’adoption de politiques sur les aliments et l’agriculture et s’attaqueront à des problèmes comme la sécurité des denrées et la famine dans le monde.

« Les producteurs canadiens continuent de participer entièrement aux négociations ici, en travaillant dans l’intérêt de toutes les régions et de tous les produits », a déclaré M. Friesen, « Nous demeurons optimistes que ces discussions auront des résultats positifs – positifs pour les producteurs canadiens et pour tous les producteurs dans le monde entier. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires