Les éleveurs de l’Alberta bénéficient d’un report d’impôt fédéral

Ottawa (Ontario), 12 juillet 2001 – Les éleveurs de bétail de l’Alberta qui ont dû vendre leur cheptel reproducteur en totalité ou en partie au cours de l’an 2001, en raison de la sécheresse, pourront se prévaloir d’un report d’impôt d’un an sur le produit des ventes de bétail réalisées en 2001.

Les municipalités admissibles ont été désignées à la suite d’une recommandation du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, au ministre des Finances, M. Paul Martin.

Le report d’impôt a été consenti à la suite d’un examen des taux d’humidité du sol et des niveaux de précipitations enregistrés pour la saison agricole 2001. Il offre une option de gestion aux éleveurs contraints de se défaire de tout ou d’une partie de leur troupeau de reproducteurs à cause de la pénurie de nourriture et d’eau provoquée par la sécheresse.

« En désignant les régions suffisamment tôt dans l’année, Agriculture et Agroalimentaire Canada entend venir en aide le plus rapidement possible aux agriculteurs touchés par la sécheresse qui s’est abattue sur l’Alberta, a déclaré M. Vanclief. Par cette mesure, nous espérons pouvoir aider les producteurs de la province à poursuivre leurs activités au cours de cette période difficile. »

Les producteurs admissibles de l’Alberta pourront donc reporter d’une année l’impôt sur le revenu qu’ils tirent de la vente de bétail reproducteur, ce qui leur permettra de reconstituer leur troupeau reproducteur l’année suivante. Dans le cas où une région est frappée par la sécheresse plusieurs années de suite, les éleveurs peuvent reporter l’impôt sur le revenu jusqu’à la première année où la région n’est plus désignée.

Les producteurs admissibles seront en mesure de demander ce report quand ils rempliront leur déclaration d’impôt sur le revenu de 2001. Les éleveurs qui désirent obtenir des détails sur les dispositions en matière d’impôt sur le revenu sont invités à communiquer avec le bureau de l’Agence des douanes et du revenu de leur localité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires