Les oeufs n’ont pas d’effet nuisible sur le cholestérol

2 février 2001 – Les diététistes du Canada, la source d’information la plus fiable en matière de nutrition, et l’Office canadien de commercialisation des oeufs vous invitent à célébrer le mois de la nutrition en mars.

La campagne de cette année, « Alimentez vos connaissances », vous aidera à mieux naviguer dans le monde de l’alimentation. L’Office canadien de commercialisation des oeufs et Les diététistes du Canada désirent vous faire comprendre à quel point les oeufs sont bons pour vous et c’est pourquoi ils lancent le message suivant : « les oeufs n’ont pas d’effet nuisible sur votre cholestérol sanguin ».

L’oeuf ne fait pas bande à part, comme tous les aliments d’origine animale, il contient du cholestérol. Et il n’en reste pas moins que le cholestérol est naturel et essentiel à l’humain. Il permet de former la vitamine D, certaines hormones ainsi que la bile. Les besoins de votre organisme sont généralement plus élevés que ce que vous consommez. Ainsi, votre foie se charge de fabriquer le cholestérol dont vous avez besoin.

Cependant, certains facteurs comme les antécédents familiaux, l’âge, le sexe, la présence de diabète, le niveau d’activité physique, les habitudes alimentaires, le poids et la morphologie peuvent influencer ce mécanisme et entraîner une élévation du cholestérol sanguin.

Lorsqu’il est question de maladies cardiovasculaires, ce sont les gras saturés qui demeurent les plus grands coupables. Ouvrez l’oeil… ces gras se retrouvent surtout dans les produits emballés tels les biscuits, les craquelins, les chips, les pâtisseries comme les croissants, les gâteaux, les glaçages et les danoises ainsi que dans plusieurs aliments transformés faits à partir de graisse animale, d’huile de palme ou de coprah (coco). La littérature scientifique suggère de réduire cet élément spécifique de votre alimentation plutôt que la quantité totale de matière grasse. Ainsi vous aurez les meilleures chances d’abaisser votre cholestérol sanguin.

Au banc des accusés siège un second malfaiteur qui est considéré comme étant aussi malsain que les gras saturés par la communauté scientifique. Les recherches des 10 dernières années le confirment, la consommation de gras trans augmente considérablement les risques de maladies cardiovasculaires. Soyez à l’affût, les gras trans se cachent surtout dans les pâtisseries, les aliments frits et les margarines qui contiennent des huiles hydrogénées. Voici un conseil qui pourrait vous être fort utile : la meilleure façon de vérifier la présence d’acides gras trans est de repérer sur la liste des ingrédients l’inscription « huiles hydrogénées ». Vous serez ainsi à l’abri…

L’oeuf, pour sa part, jouit d’un excellent profil d’acides gras : un oeuf de calibre gros contient 5 g de gras dont seulement 1,5 g est saturé tandis qu’il ne contient aucun acide gras trans ! Chaque coco contient seulement 71 calories et regorge de vitamines et minéraux… ce qui fait de lui une source extrêmement condensée de nutriments!

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Office canadien de commercialisation des oeufs

http://www.canadaegg.ca

Commentaires