Les producteurs froissés par l’annonce de prix de la CCL

Ottawa (Ontario), 17 décembre 2001 – Le Conseil d’administration des Producteurs laitiers du Canada (PLC) est consterné par la récente annonce de prix de la Commission canadienne du lait (CCL). Le 14 décembre, la CCL a annoncé que, le 1er février 2002, les producteurs laitiers verront leur revenu cible augmenter de +1,7 %, ou 1 $ l’hectolitre (un cent le litre).

« Les producteurs laitiers sont insultés de cette annonce. Cette hausse de prix est inacceptable; avec ce prix cible, seulement le quart des producteurs laitiers du Canada arrivent à couvrir tous leurs coûts de production de lait », a déclaré M. Leo Bertoia, président des Producteurs laitiers du Canada (PLC).

« Il est frustrant de voir qu’encore moins de producteurs couvrent leurs coûts de production aujourd’hui qu’en 1999 alors que les transformateurs et les détaillants affichent des bénéfices records », a ajouté M. Bertoia. Par cette décision, les commissaires réduisent la part du dollar du consommateur qui revient au producteur, ajoute M. Bertoia. Au cours des six dernières années, les revenus des producteurs ont toujours été plus faibles que l’indice des prix à la consommation. Les revenus des producteurs ont augmenté de 1,6 % par an en moyenne, tandis que la progression moyenne de l’indice des prix à la consommation pour les aliments a été de 2,0 % par an.

La loi donne une responsabilité claire à la CCL : celle d’assurer une juste rétribution aux producteurs de lait dont l’entreprise est efficace. Les PLC sont d’avis que les producteurs canadiens ont, au fil des ans, atteint un niveau d’efficacité tel qu’une formule englobant 50 % des producteurs de lait représenterait en soi un important facteur d’efficacité. Le Conseil d’administration des PLC demande donc au gouvernement fédéral et à la CCL de lancer sans plus tarder une revue de la formule d’établissement des prix afin de permettre à 50 % des producteurs de recouvrer leurs coûts de production. Cet examen doit être terminé avant la fin de mai 2002. En outre, les PLC demandent à la CCL de lui donner l’assurance qu’elle annoncera un nouveau rajustement de prix pour le 1er août 2002, afin de corriger l’insuffisance du rajustement des prix à la production du 1er février 2002.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du lait (CCL)

http://www.ccl.ca/

Producteurs laitiers du Canada (PLC)

http://www.bureaulaitier.org/

Commentaires