Les programmes se poursuivent pour les producteurs de Terre-Neuve-et-Labrador

Ottawa (Ontario), 31 mars 2008 – Le gouvernement du Canada et le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador s’emploient ensemble à offrir de nouveaux programmes aux familles d’agriculteurs grâce à l’initiative fédérale-provinciale-territoriale Cultivons l’avenir. Alors que les travaux sur Cultivons l’avenir continuent à progresser, les programmes actuels du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) seront prolongés pour une autre année au maximum, à compter du 1er avril 2008.

L’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, et l’honorable Kathy Dunderdale, ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, ont dévoilé aujourd’hui les modalités de la prolongation des programmes dans le cadre du CSA.

« Cultivons l’avenir donne des résultats concrets pour l’agriculture canadienne, et le gouvernement actuel collabore avec les provinces et les territoires afin d’offrir la stabilité aux familles d’agriculteurs alors qu’il élabore d’importantes nouvelles initiatives, a déclaré le ministre Ritz. Le fait d’assurer cette stabilité tout en faisant avancer Cultivons l’avenir est un autre exemple de l’engagement du gouvernement actuel à donner la priorité aux agriculteurs. »

« Grâce à cet accord, les producteurs de Terre-Neuve-et-Labrador continueront à participer aux programmes actuels, ce qui est crucial durant la période de transition vers la nouvelle initiative Cultivons l’avenir, a souligné la ministre Dunderdale. Le secteur agricole de cette province a profité de cet accord de façon appréciable, et nous espérons pouvoir assurer, avec nos producteurs, la satisfaction de leurs besoins et la croissance continue du secteur. »

Les consultations entre le secteur et les gouvernements se poursuivront pour que l’élaboration des programmes de Cultivons l’avenir se fasse en tenant compte des besoins du secteur. « Ainsi, nous disposerons du temps nécessaire pour faire en sorte que les agriculteurs aient leur mot à dire dans la conception des programmes, comme ils le méritent », a affirmé le ministre Ritz.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires