L’informatique n’atteint pas toutes les fermes

En cette ère de téléphones intelligents et de tablettes électroniques, on pourrait croire que les agriculteurs aux États-Unis sont plus friands d’informatique et d’Internet que nos agriculteurs d’ici. Ce n’est pas le cas.

Le service de la statistique du USDA vient tout juste de publier son rapport annuel sur l’utilisation des ordinateurs à la ferme. Les auteurs du rapport disent que l’usage d’ordinateurs et d’Internet progresse lentement d’une année à l’autre.

Parmi les fermes réalisant des ventes de plus 250 000 $ ou plus, 84 % ont accès à un ordinateur, 72 % s’en servent pour les affaires de la ferme et 82 % ont une connexion à Internet.

Le portrait est tout autre sur les fermes où les ventes se situent entre 10 000 $ et 100 000 $. Seulement 63 % d’entre elles ont un ordinateur, 60 % ont une connexion Internet et 41 % utilisent l’ordinateur pour les besoins de la ferme.

L’enquête du USDA révèle que seules deux fermes de grandes cultures sur trois ont un ordinateur. Soixante-trois pour cent des fermes d’élevage ont au moins un ordinateur, 61 % d’entre elles étant branchées à Internet.

Il s’avère que les producteurs américains utilisent très peu leur ordinateur et leur connexion à Internet pour brasser des affaires. De 10 à 17 % des fermes, selon les états, achètent des intrants sur Internet. La mise en marché des produits de la ferme via le Web varie entre 8 % et 25 %, selon les états.

L’utilisation d’Internet pour remplir des formulaires gouvernementaux donnant droit à des paiements est aussi très faible, à 12 %.

Source : Farms.com

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires