L’Ontario signe l’accord sur le Cadre stratégique pour l’agriculture

Halifax (Nouvelle-Écosse), 2 juillet 2002 – Mme Helen Johns, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario, a signé l’accord sur le Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) et a demandé au gouvernement fédéral de répondre aux besoins des agriculteurs en assurant sans plus tarder le financement provisoire.

« Les négociations ont été ardues, mais je crois que nous avons finalement rédigé une entente générale qui aura des avantages immenses pour les agriculteurs ontariens », a dit Mme Johns au cours de la rencontre des

ministres de l’agriculture fédéral, provinciaux et territoriaux tenue à
Halifax. « Le gouvernement d’Ernie Eves contribuera sa part en versant 40 pour
cent du financement provisoire. De mon côté, je m’engage à négocier les
détails du CSA avec le gouvernement fédéral afin que les agriculteurs de
l’Ontario bénéficient de l’entente la plus avantageuse possible », a poursuivi
Mme Johns.

Le Cadre stratégique pour l’agriculture est une initiative de plusieurs
milliards de dollars répartis sur cinq ans à l’intention du secteur agricole
du Canada. Le CSA vise essentiellement à apporter la stabilité financière à
l’industrie agricole au moyen de stratégies efficaces de gestion du risque. Il
vise également à aider le Canada à se tailler une part plus importante des
marchés mondiaux grâce à des produits agro-alimentaires sains et de haute
qualité, qui respectent l’environnement.

« La signature de l’accord confirme que l’Ontario et ses intervenants
peuvent maintenant élaborer un plan efficace, a déclaré Mme Johns. L’accord
reconnaît officiellement les programmes de protection du revenu qui existent
depuis longtemps, et les refaçonne aujourd’hui pour qu’ils correspondent
davantage aux besoins nouveaux du secteur agricole. » L’accord démontre aussi
que notre province, déjà chef de file de l’agro-alimentaire en matière
d’innocuité des aliments, de responsabilité environnementale et des sciences
de la vie, est disposée à poursuivre ces objectifs dans le cadre général du
CSA.

La table ronde des premiers ministres constitue une étape importante dans
la poursuite de ces objectifs et le CSA deviendra un élément clé des
prochaines discussions.

« Les propositions fédérales ne sont pas encore claires, et on ne connaît

pas non plus le niveau de financement mis à la disposition des agriculteurs de
l’Ontario, a dit Mme Johns. Les agriculteurs n’ont pas de temps à perdre.
Voilà pourquoi je demande à Ottawa de mettre au point dès maintenant les
détails du programme de financement provisoire. »

Le CSA entrera en vigueur en mars 2003.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario

http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

Commentaires